AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Messe a Angouleme:Premiere

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Messe a Angouleme:Premiere   Ven 10 Aoû - 3:42

https://redcdn.net/ihimizer/img190/323/egliseangouleme.png



https://2img.net/h/i282.photobucket.com/albums/kk246/igniusv/angelsdogma.png


Livre de la Pré-Histoire
Chapitre V - « Le roi du péché »
Livre de la Pré-Histoire
Chapitre V - « Le roi du péché »


De la biblomelie:

Schéma standard:

es cloches se mirent à sonner
pour inviter les fidèles à venir assister à la messe dominicale.

LE CURE sortit
de la sacristie, il arriva dans le choeur, s'agenouilla devant la croix
en se signant, puis tendit les mains devant l'autel en priant. Enfin,
il se tourna vers l'assemblée des fidèles.


Remplacé par Zabouvski, adaptation personelle toujours possible : Soyez
les bienvenus dans la maison du Très-Haut, qui est aussi votre maison,
puisque c'est ici que nous nous y réunissons en famille.


Introduction sur un événement dans le duché ou le royaume

LE CURE se dirigea alors vers le lutrin.

Je vais maintenant vous lire un passage du Livre des Vertus
Citation:
...EXTRAIT DU LIVRE DES VERTUS ...

Commentaire du texte

Et
maintenant, communions tous ensemble pour nous rapprocher de cet idéal
aristotélicien de l'amitié entre fidèles, de cet amour entre les hommes.


----------------------------------
Partage du pain:

Venez célébrer l’Amitié Aristotélicienne
en partageant ce repas
Rompons le pain,buvons le vin,
Unis amicalement
sous le regard de Notre Père.
Amen.
---------------------------------------------------------


Et après avoir rompu le pain, LE CURE en donna un morceau à chacun des fidèles.

Que la paix du Dieu soit avec vous.
Et avec votre esprit
Louons Dieu et ses prophètes Aristote et Christos


Petit commentaire sur un événement dans le village

Avant de vous laisser pour le repas dominical, je voudrais que vous répétiez après moi le Credo de L'église aristotélicienne :

Bon dimanche à tous.

=)http://cistercien.forumactif.com/t11056-rp-messe-du-11-juillet-par-rolandcartier

Elle se dirigea vers la sacristie.
Une fois dans la petite pièce, elle tira de toutes ses forces sur la
corde, afin que les cloches puissent être entendues de tout le village.

https://redcdn.net/ihimizer/img505/728/clochecv5.jpg
Klara ,après avoir nettoyée l’église,mis des fleurs prés de l'autel.
https://redcdn.net/ihimizer/img96/7366/maitreautel.jpg

Allumée les bougies,mis les bancs en rangées.
Remis de l'eau bénie dans le bénitier.
Trempa ces doigts,se signant.
Elle fit ouvrir les portes en grand, et attendit que les fidèles arrivent...
La diaconesse donna des feuillets a chacun a fur et a mesure que les fidèles entrait.

...

Après avoir attendu, elle se dirigea vers l'autel, s'agenouilla en se
signant, puis se dirigea vers le présentoir où était posé le Livre des
Vertus.


Mes biens chers frères, mes bien chères sœurs,

Je
vous souhaite la bienvenue en cette messe du dimanche matin.
Je suis
heureuse de voir que vous avez fait le déplacement jusqu'ici.
Nous sommes aujourd'hui invités en la maison du Très-Haut afin de lui témoigner de notre amour.
Montrons à Dieu que nous l'aimons.
Chantons ensemble.


Klara montra alors son feuillet et commença a chanter:


[url= https://www.youtube.com/watch?v=CEED_V3qJLA&feature=player_embedded#!] Laudate Dominum [/url]


[

Laudate Dominum





Laudate Dominum, laudate Dominum,
Omnes gentes, Alleluia (bis)


1 - Louez-le Seigneur tous les peuples !
Fêtez-le, tous les pays
Alléluia ! Son amour envers nous s'est montré le plus fort
Éternelle est sa fidélité. Alléluia !

2 - Dieu monte parmi l'acclamation,
Le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu,
Sonnez, sonnez pour notre Roi, sonnez !

3 - Acclamez, acclamez Dieu toute la terre,
Chantez à la gloire de son nom, en disant :
« Toute la terre se prosterne devant toi,
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom ».
Peuples, bénissez notre Dieu !
Donnez une voix à sa louange.
Car il rend notre âme à la vie,
Il préserve nos pieds du faux pas Alleluia !

4 - Louez Dieu, louez Dieu dans son temple saint
louez-le au ciel de sa puissance
louez-le pour ses actions éclatantes
louez-le, louez-le selon sa grandeur, Alléluia, Alléluia.
Que tout être vivant chante louange Seigneur, Alléluia, Alléluia
Que tout être vivant chante louange Seigneur.


Mais avant de débuter la lecture, implorons le pardon du Très-Haut sur nos fautes par cette prière...
https://redcdn.net/ihimizer/img849/4589/0amoro.jpg

Spoiler:
 
Nous voici à présent purifiés de nos pêchés, et nous pouvons à présent proclamer bien fort en donnant la main à notre voisin:
en reprenant l'un des textes fondateurs de notre église aristotélicienne.
https://i.servimg.com/u/f15/11/11/04/05/credoe15.jpg

https://redcdn.net/ihimizer/img69/3451/0000vw.jpg

Spoiler:
 

Beaucoup parmi vous connaissent se texte,certains peut-être pas.
Il s'agit d'un Texte de référence non dogmatiques,mais qui je crois vous aidera a mieux comprendre
que longtemps avant nous,il y avais déjà des hommes et des femmes qui avait des doutes.



Citation :
Le prêche de Neajdalf
Il y bien longtemps, je venais de dire
ma messe dominicale, quand une foule, un peu bruyante pour ce lieu
sacré, jeta au pied de l'autel un être aux yeux hagards et à la vêture
des plus fantaisiste.

Mes villageois parlaient tous en même temps, mais, je finis par
comprendre que, s'il m'avaient amené cet étranger, c'est que pour eux il
était possédé.

Il disait que c'était sa première connexion depuis son ordinateur et
qu'il cherchait la Faq ou au moins un guide pour l'aider à démarrer.



M'approchant du pauvre hère, je me rendis immédiatement compte que
c'était la première fois qu'il voyait un prêtre aristotélicien, ou du
moins qu'il n'avait pas une bonne opinion d'eux.




- Bonjour mon enfant, je suis, Neajdlaf ,le curé de ce village,

Comment vous nomme-t-on ?

- L'on me nomme Newbie, contrairement à mon apparence je suis un elfe magicien, à la recherche de l'anneau des anciens

Un villageois m'interpella :

- Vous voyez bien mon père, il faut appeler l'Inquisition, ou les exorcistes, il est possédé que je vous dis.

- Du calme, mon fils, l'Inquisition a d'autres chats à fouetter, son but
est de lutter contre les hérétiques reconnus et non pour brûler celui
qui se perd un peu.

Je sais que certains annoncent à l'enfant qui ne mange pas ses légumes
que la méchante Inquisition va venir les brûler mais ce n'est pas son
but ici. Quant aux exorcistes, attendons de voir ce qu'il en est de
notre ami.

Le vagabond, l'air toujours aussi perdu, cria :


Bon alors on m'explique ? Et qui peut me donner un peu de sa confiance ?



-Chaque chose en son temps mon fils. Pour vous prendre pour un elfe
magicien vous devez réellement avoir eu un gros coup sur la tête. Alors
écoutez l'histoire de nos royaumes.

A l'origine du monde il n'y avait que Dieu immobile et plein d'amour, il
a défini l'univers et accompli une série de miracles pour arriver à la
création des animaux, des plantes et des humains. Donc soit vous êtes
une plante, soit un animal, soit un humain.

Ensuite Dieu n'a laissé la parole qu'aux humains et à une créature sans nom qui tente de pervertir l'humanité.

Donc comme vous ne pouvez être cette créature qui n'a que la forme des ombres, vous ne pouvez être qu'humain.



-Ah oui, je vois mais, si je le veux, je peux être magicien quand même ? rétorqua l'étranger.



-Vous pouvez utiliser des tours pour divertir les foules mais aucun
humain n'a de magie en lui. Certes, certains élus semblent bien avoir
réalisé des chose prodigieuse, mais c'est grâce à leur foi en Dieu et
non à une quelconque magie païenne.



- Bon admettons, mais Moïse ? Il a bien fait de la magie, non ? Hein ! Là je vous tiens non ?



- Je ne connais pas ce Moïse, j'ai bien lu des textes le concernant mais
c'était des textes pour distraire les anciens, comme l'histoire de Noé
et autres textes anciens qui circulent parfois.



- Bien ils sont dans la Bible non ?



- Pas dans celle de l'Eglise officielle des royaumes en tout cas. Je vais vous raconter notre histoire en quelques mots :



Dieu créa l'univers. Dans l'univers, Il créa le monde. Et Il peupla le
monde de diverses espèces de créatures. Mais chaque espèce se croyait la
préférée de Dieu, sauf l'espèce humaine, car elle connaissait le sens
de la vie: l'amour. Dieu récompensa alors les humains en les nommant
"Ses enfants". Mais les enfants de Dieu s'abandonnèrent au péché,
encouragés par une des créatures ainsi rejetées par Dieu, a qui Il ne
donna pas de nom. Dieu punit donc Ses enfants en détruisant leur cité,
et ils s'éparpillèrent. N'ayant pas compris la punition, ils
s'inventèrent des dieux multiples. Alors, Dieu, pour rappeler aux
humains le sens de la vie, confia Son message à Aristote. Et ce message
trouva sa perfection avec Christos (parfois nommé Jéisus Chistos).



Le vagabond demanda alors s'il devait oublier tout ce qu'il connaissait.

Je tentai donc de lui répondre :



- Si ce que vous croyez connaître n'est pas directement lié à l'histoire
des Royaumes et que vous désirez intégrer notre vérité historique, il y
a sans doute beaucoup de chose à oublier oui.

Le plus simple est parfois de tout oublier et de remettre à jour ses
connaissances par des textes validés du royaume. N'oubliez pas que vous
n'êtes qu'un vagabond encore il faudra du temps pour vous instruire et
devenir un érudit.



Notre religion porte le nom d'église Aristotélicienne et est de source
Aristochrétienne, c'est à dire qu'elle s'inspire à la fois des écrits
d'Aristote, des Royaumes et de Christo.

Son message est que pour se rapprocher de Dieu il faut se rapprocher du
bonheur et trouver l'amitié aristotélicienne. Cette amitié n'est pas une
amitié débridée mais une amitié respectant certaines règles dont la
principale est qu'elle doit être désintéressée. Bien sûr, il y a
différents type d'amitiés, mais vous trouverez ça dans nos bibliothèques
où par vous même.

Il y a dans chaque village un maire qui s'occupe de politique et de la
gestion de la ville et surtout de son commerce. Il y a aussi un curé
qui, lui s'occupe de religion et de la gestion de la foi des
paroissiens.

Le curé et le maire se doivent de collaborer au bien des citoyens et si
l'un des deux juges que l'autre ne remplit pas sa mission, il peut
intervenir pour tenter d'arranger les choses. C'est pour cela que
certains maires s'occupent de religion et que certains clercs s'occupent
de politique.

Au-dessus vous avez le comte pour la politique et l'évêque pour la
religion, mais vous découvrirez tout ça par vous-même, sachez juste que
les guides politiques sont choisis par les citoyens lors d'élection,
alors que les guides religieux sont nommés et révoqués par la hiérarchie
de l'Eglise. C'est pour ça que si le peuple veut élire son curé comme
Maire c'est le choix du peuple, et la hiérarchie de l'église ne ferra
que veiller à ce que le clerc continue principalement à guider les
citoyens sans oublier sa responsabilité de clerc.



Le vagabond semblait avoir compris.



-Ah oui, je vois, c'est plus clair déjà, et pour le reste que dois-je faire ? Pour manger ? Pour gagner ma vie ?



- Cela, mon fils, est moins de mon domaine, mais voici une liste de documents qui vous aideront à trouver votre place.



- Merci mon ami, je vais voir si je trouve ma voie, dit le vagabond en
attrapant son sac et sa bourse. Je vais de ce pas prendre contact avec
les villageois à la taverne pour leur montrer que je ne suis pas
possédé... et qu'ils peuvent me donner leur confiance.



Je souriais en le voyant partir, et je lui criai :



-N'hésitez pas à me contacter en cas de besoin.



J'ai appris plus tard que le vagabond était devenu un grand seigneur et
que s'il n'avait pas rejoint l'église aristotélicienne au moins il
n'avait pas d'idée préconçue sur elle et ne se laissait pas raconter
n'importe quoi.

Il faisait ses choix en connaissance de cause et non pour faire plaisir aux chimères de Hyérel.







extrait tiré des " mémoires d'un curé de campagne, écrite par le père Neajdlaf en 926 ap JC"


[url= http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=236243#236243] [/url]

Je vais procéder a lire, un passage du Je vais procéder a lire, un passage du [url= http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=236243#236243]
[/url]Du Livre des Vertus-Livre de la Création
Chapitre VIII - « La décision »


-Toutes les autres créatures furent surprises de cette décision de Dieu de faire des humains Ses enfants.
Elles
ne comprenaient pas ce qu’était l’amour et ne pouvaient concevoir que
le Très Haut y accorde tant d’importance. Toutes se mirent à chuchoter,
espérant que l’une d’elles explique aux autres ce choix divin.

-Dieu tourna ensuite Sa voix en direction d’Oane et lui dit : "J’ai fait de ton espèce Mes enfants.
Je fais maintenant de vos esprits des âmes.
Elles
se différencient des esprits des autres espèces en ce qu’elles
resteront dorénavant les seules à être de nature supérieure, à tendre
vers Ma divine perfection. Ainsi, je divise le temps en sept parties,
appelées "jours", afin qu’à chaque septième jour, toi et les tiens vous
vous réunissiez pour honorer votre père : Moi."

Aristote dans le livre III de l'Éthique à Nicomaque,nous parle de la volonté.
Il délimite la sphère des actes que nous faisons de « plein gré »,
pour les distinguer de ceux qui sont « contre le gré ».

Et voila,que se septime jour qu'on consacre a notre Créateur est dimanche.
Nous sommes réunis ici,pour lui rendre hommage.
Ces jours,en allant vous connaître dans la taverne,j'ai entendu que quelqu’un disait d'un autre qu'il est un saint
d'aller travailler a la mine.
Non,mes frères.
La personne est allé de son plein gré,le libre arbitre que le Seigneur nous a donne.
Remercions a tous se que font du bien sans demander ,rien au retour.
Je pense a tous le tribuns du royaume,au conseillers des maires,au clergé.
Et tant d'autres exemples de gens qui donnent leur temps si précieux
après une journée de dure labeur sur leurs champs,ou leur métier,pour consacrer au autres.







Dernière édition par Admin le Dim 7 Avr - 4:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 12 Aoû - 17:22

Elle se dirigea vers la sacristie.
Une fois dans la petite pièce, elle tira de toutes ses forces sur la
corde, afin que les cloches puissent être entendues de tout le village.

Ouvrit la porte qui se trouvait du cote droit de l'autel,rentrant dans l'enceinte de l’Église.
Après avoir tout nettoyée ,mis des fleurs prés de l'autel.









Allumée les bougies,mis les bancs en rangées.Remis de l'eau bénie dans le bénitier.
Trempa ces doigts,se signant.
Elle fit ouvrir les portes en grand, et attendit que les fidèles arrivent...
La diaconesse donna des feuillets a chacun a fur et a mesure que les fidèles entrait.

...

Après avoir attendu, elle se dirigea vers l'autel, s'agenouilla en se
signant, puis se dirigea vers le présentoir où était posé le Livre des
Vertus.


Mes biens chers frères, mes bien chères sœurs,

Je vous souhaite la bienvenue en cette messe du dimanche matin.
Je suis heureuse de voir que vous avez fait le déplacement jusqu'ici.
Nous sommes aujourd'hui invités en la maison du Très-Haut afin de lui témoigner de notre amour.
Montrons à Dieu que nous l'aimons.
Chantons ensemble.


Klara montra alors son feuillet et[url]https://www.youtube.com/watch?v=CEED_V3qJLA]commença a chanter:[/url]




      Citation :
      Laudate Dominum, laudate Dominum,
      Omnes gentes, Alleluia (bis)

      1 - Louez-le Seigneur tous les peuples !
      Fêtez-le, tous les pays
      Alléluia ! Son amour envers nous s'est montré le plus fort
      Éternelle est sa fidélité. Alléluia !

      2 - Dieu monte parmi l'acclamation,
      Le Seigneur, aux éclats du cor.
      Sonnez pour notre Dieu,
      Sonnez, sonnez pour notre Roi, sonnez !

      3 - Acclamez, acclamez Dieu toute la terre,
      Chantez à la gloire de son nom, en disant :
      « Toute la terre se prosterne devant toi,
      elle chante pour toi, elle chante pour ton nom ».
      Peuples, bénissez notre Dieu !
      Donnez une voix à sa louange.
      Car il rend notre âme à la vie,
      Il préserve nos pieds du faux pas Alleluia !

      4 - Louez Dieu, louez Dieu dans son temple saint
      louez-le au ciel de sa puissance
      louez-le pour ses actions éclatantes
      louez-le, louez-le selon sa grandeur, Alléluia, Alléluia.
      Que tout être vivant chante louange Seigneur, Alléluia, Alléluia
      Que tout être vivant chante louange Seigneur.



Mais avant de débuter la lecture, implorons le pardon du Très-Haut sur nos fautes par cette prière...


Spoiler:
 

Nous voici à présent purifiés de nos pêchés, et nous pouvons à présent proclamer bien fort en donnant la main à notre voisin:
en reprenant l'un des textes fondateurs de notre église aristotélicienne.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 18 Aoû - 12:23













https://redcdn.net/ihimizer/img256/4365/confes.jpg

https://redcdn.net/ihimizer/img255/3725/cloche0.gif




https://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=nzt9HK8VIkQ


Les trois tamis (attribué à Socrate)



Un jour quelqu'un vient voir Socrate et lui dit62,63:

Écoute Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.

Arrête ! interrompit le sage homme. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

Trois tamis ? dit l’autre, rempli d’étonnement.

Oui mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est celui de la vérité. As-tu contrôlé si tout ce que tu veux me raconter est vrai ?

Non, je l’ai entendu raconter et...

Bien bien. Mais assurément, tu l’as fait passer à travers le deuxième tamis. C’est celui de la bonté. Est-ce que ce que tu veux me raconter, si ce n’est pas tout à fait vrai, est au moins quelque chose de bon ?

Hésitant, l’autre répondit :

Non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire...

Hum, dit le philosophe, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s’il est utile de me raconter ce que tu as envie de me dire...

Utile ? Pas précisément...

Eh bien ! dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me
dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et
quant à toi, je te conseille de l’oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 26 Aoû - 4:51

https://redcdn.net/ihimizer/img221/135/autel0.jpg








https://redcdn.net/ihimizer/img37/5968/klara.gif












https://redcdn.net/ihimizer/img690/1263/00bienvenue.jpg







https://redcdn.net/ihimizer/img844/3525/angouleme034b83d.gif


Car
Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il
aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était
le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse, mais il
était considéré comme faible d’esprit par son groupe et personne ne
voulait le laisser parler. Mais Dieu était omnipotent. Il avait écouté
le groupe d’humains se plaindre. Mais surtout, Il avait perçu l’amour et
le doute dans le coeur d’Oane.

Alors, depuis le ciel, un rayon
de lumière se fit et vint nimber Oane. Toutes les créatures furent
ébahies, admirant la douce lumière qui auréolait l’humain. Elles
s’écartèrent alors, le laissant seul face à Dieu. Il contempla son corps
enluminé d’un regard plein de curiosité. Puis il se tourna vers les
membres de son groupe. Pour la première fois de sa vie, il put voir dans
leur regard non pas du mépris mais du respect.

Et Dieu lui
demanda: “Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre? J’ai ici
convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste
réponse à Ma question. Tu es venu et tu n’as pas répondu. Alors,
maintenant, Je te somme de le faire!”. Alors, Oane, terrifié par le ton
sévère de son créateur, leva les yeux vers Lui et, d’un ton hésitant,
dit: “Mais, ô Très Haut, je ne sais si ma réponse est juste...”. Et Dieu
lui ordonna: “Parle et je te le dirai!”.

Alors, Oane répondit:
“Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il
leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se
battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible.
Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis
dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre
créateur.”

“C’est pour cela que Tu as donné des talents plus
beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a
sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la
trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très
Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons
tous t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a
créé alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer
pour te remercier de ce geste.”

“Nous sommes certes enchaînées à
la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers
Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as
donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le
seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes
enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à
M’aimer et à aimer tes semblables. Les autres espèces ne savent aimer
qu’elles-mêmes.


Les humains croyaient que Dieu ne les
aimait point et pensait être dépourvus de talents. Mais Oane, quand Dieu
posa sa question pour décider quelles serait les créatures qu’il
appellera « Mes enfants », avait la bonne réponse et Dieu le sentit au
fond de l’esprit d’Oane. La question était : « Vous vivez grâce à Moi,
car Je suis votre créateur. Vous vous nourrissez, vous vous reproduisez,
vous élevez votre progéniture. Mais vous ne savez pas pourquoi vous
vivez. Selon vous, quel sens ai-Je donné à la vie? » et la réponse : «
l’amour ».
Dieu a fait de nous « Ses enfants » parce qu’Oane a bien
répondu à la question du Très-Haut, alors nous nous devons comme de
l’aimer pour cela et de nous aimer entre nous au lieu de nous faire la
guerre ou de nous battre pour des problèmes qui peuvent être résolus
d'une autre manière. Plutôt que de nous disputer, aidons-nous les uns
les autres à régler ces problèmes.


A présent, Amies, Amis, communions ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 26 Aoû - 15:05

Klara. a écrit:
J'aimerais que tous ensemble nous réfléchissons sur le sens de la vie dans notre monde.
Pour cela, je vais vous lire un passage du Dogme,dans Livre de la Création
Chapitre VII - « L’amour »


Elle ouvrit le livre et commença à lire.









Citation :
Car Oane doutait. Il regardait souvent les étoiles, espérant voir Dieu. Il aimait le Très Haut d’un amour sincère, mais ne savait pas si cela était le véritable sens de la vie. Il voulait bien donner sa réponse.

Et Dieu lui demanda: “Et toi, l’humain, n’as-tu rien à Me répondre? J’ai ici convoqué toute Ma création pour trouver celui qui donnera la juste réponse à Ma question. Tu es venu et tu n’as pas répondu. Alors, maintenant, Je te somme de le faire!”. Alors, Oane, terrifié par le ton sévère de son créateur, leva les yeux vers Lui et, d’un ton hésitant, dit: “Mais, ô Très Haut, je ne sais si ma réponse est juste...”. Et Dieu lui ordonna: “Parle et je te le dirai!”.

Alors, Oane répondit: “Tu as certes fait Tes créatures se nourrissant les unes des autres. Il leur faut chasser et tuer pour se nourrir. De même, il leur faut se battre pour défendre sa vie. Mais il n’y a pas de fort ni de faible. Personne ne rabaisse ni ne piétine les autres. Nous sommes tous unis dans la vie et nous sommes tous Tes humbles serviteurs. Car Tu es notre créateur.”

“C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créé alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste.”

“Nous sommes certes enchaînées à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer tes semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

Dieu a fait de nous « Ses enfants » parce qu’Oane a bien répondu à la question du Très-Haut, alors nous nous devons de l’aimer.
Certainement on a tous quelqu’un qui n'est pas de notre sympathie.
Mais c'est pas pour autant que nous devons nous faire la guerre ou de nous battre pour des problèmes qui peuvent être résolus d'une autre manière.
Je me souviens d'une histoire d'un sage qui étant assis ,en parlant avec ces élèves,arrive un tout affole ayant entendu qu'on parlais mal de lui:


Citation :
-Mon fils a tu passe se que l'on dit par les trois passoires?
-Non,maître.
-Alors écoute bien:
La première passoire est celle de la vérité.
As-tu examiné si tout ce que tu vas me raconter sur cette personne est vrai?
T’es tu informer auprès de cette personne?
La deuxième passoires est celle de la bonté.
Est-ce que, même si ce n’est pas tout à fait vrai, ce que tu veux
me raconter est du moins quelque chose de bon au sujet de cette
personne?
La troisième passoires est celle de l’utilité.
M’est t’il utile de savoir ce que tu veux me raconter?
Le sage avais alors répondu (son interlocuteur avais répondu non à toutes les questions): Si ce que tu as
à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, oublie-le et ne t’en soucie
pas plus que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 26 Aoû - 16:39

Après se moment de méditation,elle alla vers l’autel afin de préparer le pain et le vin pour le partage.
Les posant sur des patènes et des coupes,elle donna a l’officiant.
Elle même ,se dirigeât vers le fond,et les nefs latérales,en disant,s'approchant vers les fidèles.
[/i]
Venais partager comme Chrystos nous a invite a le faire.
Venais partager en toute simplicité,le vin et le pain qui réconforte.
Le partage est symbole de l’amitié.
Amitié qui réconcilie et qui donne sens a la vie.






            https://i.servimg.com/u/f88/11/68/42/16/commun10.jpg " border="0" alt="" />




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 2 Sep - 7:07

Tandis qu'elle se préparait dans la sacristie pour la Messe, les cloches de l'Eglise commencèrent à sonner l'appel des fidèles.
http://www.gifsmaniac.com/gifs-animes/musique/cloche/musique-cloche-7.gif


Klara se dirigea vers le porche de l'Eglise pour ouvrir les portes et accueillir les premiers paroissiens venant à la messe. Il dit à ceux qui étaient déjà à attendre :


Paroissiens d’Angoulême, la porte de la maison de Dieu vous est ouverte, entrez donc pour la messe et soyez les bienvenus.

https://redcdn.net/ihimizer/img88/3869/bienvenue1nm.gif



Mes frères, mes sœurs,

Je suis très heureuse de vous accueillir pour une nouvelle Messe, en ce beau dimanche cinquième jour du mois de février de l'an de grâce 1460.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------








fit signe aux fidèles de se lever, et tous prièrent ensemble.



Citation :
Seigneur, fait de moi un artisan de paix
Seigneur nous t’en prions…
Fait moi vivre dans l’Amitié Aristotélicienne
Seigneur nous t’en prions…
Fait que je sois à la hauteur de ma tâche
Seigneur nous t’en prions…
Fait que je vive dans la dignité
Seigneur nous t’en prions…
Fait moi grandir dans ton amour
Seigneur nous t’en prions…
Accueil nos ancêtres, notre familles et nos amis parti à ta rencontre
Seigneur nous t’en prions…
Seigneur, exauce nos prière, prend nous dans ton amour et fait nous vivre dans ta grandeur.
Aide nous à être juste, bon et aimant, fait nous grandir dans ta miséricorde et pardonne-nous si nous avons offencé.
Seigneur, exauce nous. Amen.

SaintJuste ouvrit un passage du livre des Vertus



http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=167182#167182

Les écrits des Saints: Saint Barnabé : Les 10 méditations


Septième Méditation:

Barnabé rencontra un homme, sur le bord
du chemin, assit sur un tronc couché sur le sol, il pleurait. Barnabé
s’arrêta et s’assit à côté de lui. L’homme ne se fit pas prier, à peine
assit, il raconta tous ses malheurs à Barnabé, il avait vraiment besoin
de parler. Sa femme était partie, sa récolte avait été miséreuse, deux
de ses quatre vaches étaient mortes, ses amis lui avaient tourné le dos,
bref, ces derniers temps n'avaient pas été rose pour cet homme. Alors
Barnabé lui raconta cette histoire :


Un jour, l’âne d’un fermier tomba dans un puits.

L’animal gémit pitoyablement pendant des heures et le fermier se
demandait bien ce qu’il allait faire. Finalement, il se rappela que
l’animal était vieux et que, de toutes façons, le puits devait
disparaître. Il en conclut donc qu'il n’était pas rentable de tenter de
récupérer l’âne.


Il appela tous ses voisins et leur demanda de venir l’aider. Chacun
saisit une pelle et ils commencèrent à combler le puits. Au début,
l’âne, réalisant ce qui se produisait, se mit à crier terriblement.
Puis, à la stupéfaction de tout le monde, il se tût.


Quelques pelletées plus tard, poussé par la curiosité, le fermier regarda finalement dans le fond du puits et fut étonné...


A chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l’âne réagissait
aussitôt : il se secouait pour enlever la terre de son dos et piétinait
ensuite le sol sous ses sabots. Pendant que les voisins du fermier
continuaient à jeter de la terre sur l’animal, il se secouait et montait
toujours plus haut. Bientôt, tous furent stupéfaits de voir l’âne
sortir du puits et se mettre à trotter !


La vie va essayer de vous engloutir sous toutes sortes d’ordures et de
décombres. Pour se sortir du trou ? Se secouer pour avancer ; chacun de
nos ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir
des puits les plus profonds en n’arrêtant jamais de nous battre.



Barnabé se releva, pris l’homme par l’épaule, pris la corde attachée aux
deux vaches du fermier, et ramena tout le petit monde à Saintes…





Citation :
“C’est pour cela que Tu as donné des talents plus beaux les uns que les autres à toutes Tes créatures. Chacune d’elles a sa place dans Ta création. Son talent permet à chacune d’elles de la trouver. De ce fait, il n’y a pas de créature préférée de Toi, ô Très Haut. Nous sommes toutes pareillement aimées par Toi et nous nous devons tous de t’aimer en retour. Car, sans Toi, nous n’existerions pas. Tu nous a créés alors que rien ne t’y obligeait et nous nous devons de t’aimer pour te remercier de ce geste.”

“Nous sommes certes enchaînés à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants. Ainsi, tu sais que le talent de ton espèce est sa capacité à M’aimer et à aimer ses semblables. Les autres espèces ne savent aimer qu’elles-mêmes.

Dans ce passage Dieu qui s’adresse directement aux créatures en leur posant cette question

Citation :
Vous vivez grâce à Moi, car Je suis votre créateur. Vous vous nourrissez, vous vous reproduisez, vous élevez votre progéniture. Mais vous ne savez pas pourquoi vous vivez. Selon vous, quel sens ai-Je donné à la vie ?

Toutes les créatures vont avoir le droit de répondre, toutefois nombreuses vont montrer de la vanité, vont oublier l’essence même de notre existence. Lorsque Dieu s’adresse à Oane celui-ci apporte enfin une réponse humble et pleine de bon sens. Nous sommes là pour aimer nos semblables ainsi que Dieu qui est Amour. Notre amour n’a donc pas de limite, il doit être envers tout être humain et cela sans aucune distinction. Réjouissons nous d’être les Enfants de Dieu, Ses enfants. Rappelons nous à jamais que rien ne nous autorise à tuer un enfant de Dieu quelque soit la raison que nous tenterions d’invoquer. Remercions le Très-Haut chaque jour.

SaintJuste invita alors les fidèles à venir communier.

Partageons avec tous les fidèles de l’Eglise Aristotélicienne. Retrouvons le sens de l’amitié et laissons nous guider par elle.



Mes Chers Paroissiens, notre Messe se termine, je vous rappelle que je suis à votre disposition au presbytère pour vous recevoir pour toute demande de Baptème, Mariage ou malheureusement, inhumation, et pour toute autre demande concernant notre Eglise et son enseignement.

En espérant que notre évêque soit bientôt nomé pour le Comté de Rodez, car lui seul peu m'autoriser à faire baptême , mariage.


Saintjuste regarda ces fidéles.

Allez en paix mes enfants, que le Très-Haut et son fidèle serviteur Aristote vous bénisse tous !

Je vous souhaite un bon dimanche à tous.

https://redcdn.net/ihimizer/img337/7299/0eu.gif


https://redcdn.net/ihimizer/img37/4602/0eu0.jpg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Ven 7 Sep - 23:25


https://redcdn.net/ihimizer/img84/2285/credo1.jpg



https://www.youtube.com/watch?v=Zd-3AFBASQA&feature=colike
Pour leshommes éprouvés


Frères
bien-aimés, prions le Tout-Puissant



d'avoir pitié
des hommes dans l´épreuve :



Qu´il
débarrasse le monde de toute erreur,




qu´il chasse
les épidémies et repousse la famine,




qu´il vide les
prisons et délivre les captifs,




qu´il protège
ceux qui voyagent,




qu´il ramène
chez eux les exilés,




qu´il donne la
force aux malades,




et accorde le
salut aux mourants.




Tous prient en
silence. Puis le prêtre dit :




Logos éternel
et moteur du monde,




consolation des
affligés,




force de ceux
qui peinent,




entends les
prières des hommes qui t´appellent,




quelles que
soient leurs souffrances :




Qu´ils aient la
joie de trouver dans leurs détresses




le secours de
ta miséricorde.




par Christos et
Aristote nos prophètes.




Puissent Foi et
Raison les guider,




et que Saint
Arnvald le justicier, les protége.


https://redcdn.net/ihimizer/img22/1732/00036a.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 15 Sep - 2:11

« Les méditations de Barnabé, ou l’Odyssée du prêcheur-pélerin

des malheureux »

Citation :
Première Méditation

Lors d'un pèlerinage à travers la
France, Barnabé s'arrêta un jour dans un petit village en campagne Bourguignonne. Arrivé sur la place il invita les habitants de la bourgade
à se rapprocher de lui :


« Venez chers amis, venez ! »

Les gens commencèrent à s'approcher et à
s'agglutiner autour de lui. Avant de commencer son prêches, il tint
bien haut une pièce d'un écu d’or. Alors il demanda :

« Qui aimeraient avoir cet écu ? »

Les mains commencèrent alors à se lever. Il dit :
« Je vais donner cet écu à l'un d'entre vous, mais avant laisser moi faire quelque chose ».

Il mordit et cracha sur la pièce. Ensuite, il demanda :
« Est-ce que quelqu’un veut toujours cet écu ? »

Les mains restèrent levées.
« Très bien, mais la désirerez-vous toujours si je fais ceci ? »

Il jeta alors l’écu par terre sauta à
pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible, le recouvrant de
poussière, de terre et de crottin de cheval. Il demanda :

« Qui veut encore cet écu ? »

Évidemment, les mains continuèrent de
se lever, malgré l’aspect et l'odeur que pouvait maintenant avoir cet
écu traîné sur le sol.

« Mais amis, vous venez d'apprendre une leçon... Peu importe ce que je
fais avec cet écu, vous le voulez toujours parce que sa valeur n'a pas
changé, il vaut toujours 1 écu. »

« Alors pensez à vous, aux autres, à votre vie, à leurs vies. Plusieurs
fois dans votre existence vous serez froissés, rejetés, souillés par des
gens par des événements. Vous aurez l'impression que vous ne valez plus
rien mais en réalité votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens
qui vous aiment ! »

« La valeur d'une personne ne tient pas à ce que l'on a fait pas, vous
pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur
intrinsèque est toujours intacte ».

Aaron de Nagan, évêque de Lisieux

Le VI février de l’an de grâce MCDLIV de notre Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 22 Sep - 18:13

Dimanche ,le 23 Septembre de l'an de grâce, mil quatre cent soixante.
https://i.servimg.com/u/f75/12/55/28/91/credo_10.jpg




https://www.youtube.com/watch?v=_yahp0ylmnc&feature=plcp




https://redcdn.net/ihimizer/img190/323/egliseangouleme.png




https://redcdn.net/ihimizer/img26/4483/vertus.gif



****************************************************************
http://cathedrale-clermont.lightbb.com/t2554-archivage-messes-a-l-eglise-de-gueret-d-avril-a-juin-1457
******************************************************************
J'ai constaté qu'en Halles, un jeu fort amusant était organisé.
Ce jeu de pendu, qui stimule et détend l'esprit, est une marque de la
bonne ambiance qui règne entre les habitants de Gueret. Bénissons donc
le jeu du Pendu, car jouer ensemble, c'est une autre manière de réaliser
l'Amitié Aristotélicienne que le Très Haut appelle de ses voeux. La vie
en communauté est une Vertu, comme le montre cet extrait du Livre des
Vertus:

Citation :
Aristote
cheminait en Attique alors qu'il avait rendu visite à un lointain
parent vivant à Thèbes. Il était seul, ayant laissé la responsabilité de
son école à ses meilleurs élèves. Mais à une bifurcation, il se trompa
de chemin et au lieu de redescendre vers la plaine et la ville, il
s'engagea dans les collines. Au bout de deux heures de marches, il se
rendit compte de son erreur et avisa une habitation isolée. Il décida
d'y aller demander conseil sur la route à suivre.
Au fur et à mesure
qu'il s'approchait, il se rendit compte que ce qui de loin passait pour
une maison n'était une mauvaise cabane adossée aux rochers, masquant
grossièrement l'entrée d'une grotte.
Il frappa à la porte et héla,
on vint lui ouvrir. L'homme, âgé, était à peine vêtu, et seulement de
haillons. Il était maigre et hirsute.
Aristote : "Bonjour, vieil homme. Je me suis perdu et cherche le chemin de Mégare."
Ermite : "C'est si tu y vas, que tu seras perdu."
Aristote : "Je n'ai point souvenir que la ville ou les routes alentours soient à ce point peuplées de brigands."
Ermite : "Qui donc te parle de brigands. Elles sont peuplées d'humains. C'est déjà bien assez dangereux. "
Aristote comprit alors qu'il avait affaire à un ermite.
Aristote : "Dis-moi, es-tu heureux ?"
Ermite
: "Si je suis heureux ? Et comment ! J'ai tout ce qu'il me faut : l'eau
de la rivière, des oliviers, un petit jardin. Et comme je ne suis pas
maladroit de mes mains, je fabrique ce dont j'ai besoin. Je n'ai besoin
de rien, ni de personne. Je suis parfaitement heureux."
Aristote : "Un homme ne peut pas se contenter d'une telle vie. Ou alors il n'est pas pleinement humain."
Ermite : "Balivernes ! Je suis le meilleur des hommes."
Aristote
: "Comment le saurais-tu, toi qui ne connais pas les autres ? Etre un
humain, c'est vivre selon la vertu. Et la vertu est une pratique qu'on
ne peut exprimer qu'avec les autres. Tu vis bien certes, mais tu ne
pratiques aucune vertu puisqu'il n'y a personne avec qui tu puisses la
pratiquer. Tu vis comme un ours, indépendant. Mais a-t-on vu un ours
faire preuve de vertu ? Tu n'es pas un homme heureux puisque tu n'es
même pas un humain. Un humain a des amis, où sont les tiens ?"
Ermite : "Mes amis sont la nature, mes oliviers, mes légumes."
Aristote
: "Une véritable amitié se fait entre égaux. Tu es donc l'égal d'un
olivier : planté et immobile. Tu survis en marge de la Cité au lieu d'y
participer comme le fait tout véritable humain. Je vais donc te laisser
prendre racine, adieu !"
Et Aristote reprit sa route, descendant vers Mégare.

La sociabilité, là est un aspect
important de notre religion. Dieu nous a créé pour que nous vivions tous
ensemble, dans l'harmonie et non renfermé sur nous-même. Il a fait de
nous des créatures sociables pour vivre en collectivité dans les cités et
non comme Ermite. Je vous incite donc à continuer ce jeux qui nous
rassemble tous.

https://i.servimg.com/u/f88/11/68/42/16/commun10.jpg


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 29 Sep - 22:26

https://www.youtube.com/watch?v=zXVrw5olS6w&feature=related


Spoiler:
 
Que le Seigneur vous bénisse et vous garde;
Que le Seigneur fasse luire sa lumière sur toi
Pour briller en toi et te fasse grâce
Ait pitié de nous.

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde;
Que le Seigneur fasse luire sa face sur toi
Pour briller sur et te fasse grâce
Ait pitié de vous.

Que le Seigneur vous bénisse et vous garde
Que le Seigneur tourne sa face vers toi,
Que le Seigneur tourne sa face vers toi
Et nous donne la paix, et te donne la paix;
Et nous donne la paix, et te donne la paix.

Amen, Amen ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 27 Oct - 18:10

[url=http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=4126&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight=]Aristote Dialogues X - La morale[/url]
Citation :
Aristote : "Je t’ai enseigné, cher disciple, que
la nature d’une chose réside dans sa destination, puisque le mouvement
révèle la substance de l’objet. Tu sais donc quelle est la nature de
l’homme n’est-ce pas ?"



Le disciple : "Certes, maître, la nature de l’homme est de vivre en collectivité, et cette collectivité prend le nom de cité."



Aristote : "Tout à fait. Le bien de l’homme, c’est à dire ce qui tend à
réaliser la perfection de sa propre nature, est donc une vie vouée à
assurer les conditions de l’harmonie au sein de la cité. Or, le bien de
la cité, est tout ce qui participe à son équilibre, puisque la nature de
la collectivité est de se perpétuer. Ainsi donc, tu peux le constater,
le bien de l’homme conduit au bien de la cité."



Le disciple : "C’est remarquable !"



Aristote : "En effet, ça l’est. Vois-tu, l’homme ne fait le bien qu’en s’intégrant pleinement à la cité, en participant à la politéïa, et en faisant tout son possible pour en maintenir l’harmonie."



Le disciple : "Alors, cher maître, l’homme de bien est donc le citoyen ?"



Aristote : "Je n’ai pas dit cela, cher disciple. Un esclave peut être un
homme de bien, s’il a conscience de sa propre nature d’homme, et qu’il
sait se satisfaire de sa condition, car ainsi il œuvre au maintien de
l’équilibre de la cité. La politéïa n’est pas que la participation aux assemblées."



Le disciple : "Et bien, cher maître, voilà des réponses qui me satisfont."



Aristote : "J’en suis heureux, mon ami."



Et sur ce, Aristote ne revit jamais son
disciple qui, selon la légende, vécut une existence exemplaire,
inspirée par les principes de la vertu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 4 Nov - 9:14

https://redcdn.net/ihimizer/img190/323/egliseangouleme.png

Les cloches se mirent à sonner.
L'orgue se fit entendre
Le chant d’entrée se faisait entendre
pendant que Klara s'approcha lentement du
chœur par l’allée centrale
.

https://redcdn.net/ihimizer/img88/3869/bienvenue1nm.gif

Mes frères et sœurs,

Je vous souhaite la bienvenu en ce 4 Novembre 1460 , pour célébrer l’amitié, les enseignements d’Aristote
et la vita de Christos. En cette église pure et entièrement
Aristotélicienne, en ce lieux sacré qui nous réuni, nous allons priez
pour tous ceux que nous aimons, pour la vie, l’amour, l’amitié et pour
nous aidez à surmonter les obstacles de la vie.

https://redcdn.net/ihimizer/img84/9205/prions5cu.png


Prions ensemble chers frères et sœurs :
Seigneur, fait de moi un artisan de paix


Seigneur nous t’en prions…

Fait moi vivre dans l’amitié Aristotélicienne

Seigneur nous t’en prions…

Fait que je sois à la hauteur de ma tâche

Seigneur nous t’en prions…

Fait que je vive dans la dignité

Seigneur nous t’en prions…

Fait moi grandir dans ton amour

Seigneur nous t’en prions…

Accueil nos ancêtres, notre familles et nos amis parti à ta rencontre

Seigneur nous t’en prions…

Seigneur,
exauce nos prières, prend nous dans ton amour et fait nous vivre dans
ta grandeur. Fait nous grandir dans ta miséricorde et pardonne nous nos
offenses…


Seigneur, exauce nous. Amen.

Maintenant récitons le Credo Aristotélicien :
http://lh6.ggpht.com/-Z14svPXBEMI/SBCNevQ_MDI/AAAAAAAAAVQ/2SMuCafDwqc/credo3.gif

----------------------------------
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=4089
https://redcdn.net/ihimizer/img101/469/boutondogme.png

Le Dogme,dans le Livre 2. Le Duo Prophétique,[b]La Vita d'Aristote

Chap. V - L'errance : Où Aristote relève qu'il n'est pas raisonnable de prier plusieurs
dieux, et qu'en toutes choses, l'unité est préférable à la division.







Aristote ayant
atteint l’age de quinze ans, il perdit père et mère, et fut confié à la
tutelle d’un proche parent, Proxène, lequel vivait dans des contrées
reculées, entre Stagire et Athènes. Le jeune orphelin était éduqué au
rude travail de la terre. Cette condition ne le satisfaisait guère,
persuadé que son esprit était plus capable que ses mains. Il faisait
souvent la rencontre d’humbles paysans, avec lesquels Proxène
travaillait. Il admirait certes leur goût pour la vie simple, loin des
fastes somptueux et du luxe qui, il le pressentait, conduisaient
certainement au vice. Mais Aristote s’étonnait cependant de leurs
coutumes.



Un jour, il vit l’un d’eux se livrer à la prière. Aristote se souvint de
son dernier dialogue avec Epimanos, et voulut prendre le paysan en
défaut.




Aristote : "A qui adressez –vous vos prières, brave homme ?"



Le paysan : "Et bien aux dieux, mon jeune ami."



Aristote : "Aux dieux ? Mais qui sont-ils ?"



Le paysan : "Ils sont Aphrodite, Apollon, Arès, Artémis, Athéna,
Déméter, Dionysos, Hadès, Héra, Hermès, Héphaïstos, Poséidon, et le plus
grand de tous, Zeus. Chacun siège à Olympe."



Aristote : "A Olympe, où est-ce ?"



Le paysan : "C’est une cité merveilleuse, perchée en haut d’un mont que
nul n’a jamais vaincu. Vois-tu le mont Athos ? Et bien l’Olympe est cent
ou mille fois plus élevé, un truc du genre."



Aristote : "Mais vous même, n’avez vous jamais tenté de grimper sur
cette montagne ? N’êtes-vous pas curieux de voir de vos yeux ces
divinités que vous priez chaque jour ?"



Le paysan : "Oh non, jeune homme. Je ne suis qu’un humble paysan. Ma place est ici, non sur l’Olympe."



Aristote : "Mais alors, comment pouvez vous croire en la réalité de ces
dieux, si vous n’avez point constaté leur existence de vous même ?"



Le paysan : "Parce qu’on m’a enseigné qu’ils existaient, et qu’il
fallait que je les prie pour que ma récolte soit meilleure, et que mes
vaches deviennent grasses."



Aristote : "Voilà bien une chose étrange, vous ne priez pas par amour
pour le divin mais par appétit terrestre. Je pense pour ma part qu’il
est irrationnel de rechercher le matériel dans le spirituel. Mais à dire
vrai, il n’y a pas que ça que je trouve irrationnel dans ce que vous me
dites."



Le paysan : "Que me reprocheras-tu encore ?"



Aristote : "Et bien, il y a une chose que je ne comprends pas : pourquoi donc prier plusieurs dieux ?"



Le paysan : "Ainsi que je te l’ai dit, c’est ce qu’on m’a enseigné,
qu’ils étaient plusieurs, et c’est ainsi depuis la nuit des temps."



Aristote : "Voilà bien une chose compliquée inutilement. Au lieu de
plusieurs divinités, ne serait-ce pas plus pratique de n’en louer qu’une
seule ?"



Le paysan : "Tu commence à me courir, jeune voyageur. Je t’en pose des
questions, moi ? Je te demande si tu mets des braies ou des frocs ?
Maintenant, laisse moi à mes méditations."



Aristote : "Non, non, je n’en ferai rien. Tu dois d’abord admettre,
brave homme, que prier un seul dieu serait plus logique. Qu’attend t-on
d’un dieu, sinon qu’il soit tout puissant et omniscient, qu’il soit un ?
Rendre grâce à plusieurs dieux, c’est comme fragmenter en autant de
parties le pouvoir qu’un seul pourrait réunir en lui. Je crois qu’en
toutes choses, l’unité est préférable à la division."



Le paysan : "Peut être."



Aristote : "Non, certainement. Le divin est un Tout unique et le divin
est la perfection, donc la perfection est unité. L’unité est la forme
idéale des choses.



Le paysan : "Mouais, enfin moi, jeune homme, je suis bien trop stupide
pour entendre ton charabia. Je suis loin d’être lettré. Si je te donne
un conseil, me laisseras-tu en paix ?"



Aristote : "Et bien oui, cela me convient."



Le paysan : "Prends la route d’Athènes, si Proxène te le permet, et tu y
trouveras un professeur qui saura t’écouter. On le nomme Platon."



Aristote : "Merci, brave homme."



Et Proxène d’envoyer Aristote, les dix-huit printemps révolus, à Athènes, trop heureux que ce piètre paysan le quitta.
-------------------------------------

Le temps est venu de partager le pain de l’amitié.

Ô Dieu, veuillez bénir ce pain qui est signe du corpus de Christos et ce vin signe de la réconciliation.

Béni sois celui qui viens au nom de Dieu pour proclamez ses paroles.

Bénissez
le Pape Eugène V, notre évêque Agami, les prêtres, diacres et ceux qui
ont la charge de ton église. Laisse nous grandir dans la réconciliation
et la paix humanitaire.


https://redcdn.net/ihimizer/img291/6205/hostiecl9wd4.gif

À
chaque messes nous allons avoir au moins une personne qui va venir
témoigner de quelques événements de la vie ou bien de ses expériences
personnelles. Aujourd'hui nous avons personne à la prochaine messe


Que Dieu vous bénisse, au nom du Père, Christos
et du Saint-Esprit. Que l’amitié Aristotélicienne et la paix sois
toujours avec vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 10 Nov - 17:03

Sanctus

Benedictus, benedictus
qui venit in nomine benedictus
In nomine
Domine

Benedictus, Benedictus
qui venit in nomine benedictus
In nomine
Domine

Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli et terra Gloria
Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli gloria.

Sanctus

Pleni sunt coeli et terra Gloria tuas

Benedictus, benedictus
qui venit in nomine benedictus
In nomine
Domine

Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli et terra Gloria
Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli gloria.

Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli et terra Gloria
Sanctus Dominus Deus Sabbaoth
Pleni sunt coeli gloria.

Sanctus

Pleni sunt coeli et terra Gloria tuas

Saint

Heureux, bienheureux
qui vient au nom
Dans le nom
O

Béni
qui vient au nom
Dans le nom
O

Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Le ciel et la terre sont remplis de la gloire
Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Sont pleins de la gloire du ciel.

Saint

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire soit à l'

Heureux, bienheureux
qui vient au nom
Dans le nom
O

Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Le ciel et la terre sont remplis de la gloire
Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Sont pleins de la gloire du ciel.

Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Le ciel et la terre sont remplis de la gloire
Saint est le Seigneur Dieu des Armées
Sont pleins de la gloire du ciel.
Saint

Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire

https://www.youtube.com/watch?v=cmuPJvr89Jw&feature=player_embedded

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 17 Nov - 15:04

http://www.carmel.asso.fr/La-priere-chretienne-2o-catechese-de-Benoit-XVI-11-mai.html




http://predicationsdevincent.over-blog.fr/article-les-beatitudes-2-heureux-les-pauvres-en-esprit-44911604.html

Cledeweck=)http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rp&id=6492

https://www.youtube.com/watch?NR=1&v=M0QYRzn6eb8&feature=endscreen





Livre de la Création

Chapitre IV - « Le Doute »

http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=236237#236237

2 Toutes les espèces qu’elles avaient rencontrées était doté d’un talent
particulier. Les vaches, créatures qui broutaient placidement l’herbe,
avaient une nombreuse famille. Les moutons avaient une laine douce et
volumineuse. Les ailes des oiseaux leur servaient à parcourir le monde
en volant. Les chevaux, nobles et fougueux animaux, galopaient à la
vitesse de l’éclair. Les poissons étaient les maîtres des vastes océans.
Les cochons étaient puissants et farouches.


3

Même les végétaux étaient dotés de talents uniques. Les chênes étaient
dotés d’une longévité qui n’avait rien à envier à leur taille. Le blé se
multipliait à l’envi, couvrant de larges territoires. Le maïs avait ses
épis, gorgés de vie. Les fruits avaient un délicieux goût sucré et les
légumes des senteurs appétissantes. Et le petit groupe s’interrogeait.
Mais pourquoi leur espèce n’avait-elle aucun talent particulier ?


7

Faisant ce sinistre constat, les créatures du petit groupe se mirent à
pleurer. Ils étaient persuadés que leur espèce était le moins aimée de
Dieu, qu’Il les méprisait, qu’ils étaient la lie de Sa création. Un
silence pesant s’était installé, alors que tous se regardaient
mutuellement, chacun cherchant dans les regards des autres une réponse à
ses questions. Mais ces regards ne portaient aucune réponse. Ils
étaient juste dégoulinants de larmes.


8
Mais l’un d’eux était resté à l’écart du groupe. Il regardait vers les
étoiles. Tous les membres du groupe le négligeaient, le considérant
comme un faible d’esprit. Il leur répondait souvent "Heureux les pauvres
en esprit...", mais ne savait que rajouter à cette réplique. Pourtant,
de tous, il était le seul à se demander ce que Dieu désirait, au lieu de
se plaindre de son sort. Cet homme s’appelait Oane.


commentaire:

Qui sont les « pauvres en esprit » ?




Pas les pauvres d'esprit, les simples
d'esprit ! Cette béatitude n'est pas l'éloge de la folie, de la
stupidité, ou même de la naïveté...
Est-ce alors un éloge de la pauvreté ? Non, pas vraiment.

Comme crhistos a dit:“Heureux ceux qui ont une âme de
pauvre”




Cette « âme de pauvre » induit un comportement. Quand on est pauvre, on se débrouille.
On ne gaspille pas. Le peu qu'on a,
on
l'utilise à bon escient. On peut se réjouir des petites choses, on
n'est pas blasé. On ne fait pas la fine bouche... comme les enfants
gâtés.






Un tel comportement correspond-il à
notre vie aristotelicienne ? Notre vie tout court ?
Se réjouir des petites
choses et utiliser au mieux le peu que l'on a !
Le premier trésor étant la présence, en nous, par son Esprit, de Dieu lui-même.
Et puis il y a l'appartenance au peuple du Royaume de Dieu, et le fait de vivre la solidarité et la communion fraternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Ven 23 Nov - 3:30

Viens sur nos plaines,

viens maintenant,


sur le grand chêne,


lui aussi t'attend.






Viens sur nos plaines,


viens doucement,


couvrir nos peines,


de tes flocons d'argents.






Avec toi, reviendra la lumière,


la chaleur d'un soir au coin du feu


Où se mêlent les rêves et les prières,


et s'annoncent des matins plus heureux.






Viens sur nos plaines,


viens maintenant,


couvrir nos peines,


de tes flocons d'argents.






Toi qui changes la couleur de la Terre


Toi qui sèche les larmes au coin des yeux


Toi qui sais effacer les frontières


Pourrais-tu rester encore un peu






Viens sur nos plaines






Viens maintenant


sur le grand chêne,


lui aussi t'attend.






Viens sur nos plaines,


viens doucement


couvrir nos peines,


de tes flocons d'argent.






Couvrir nos peines


encore longtemps



Lire la suite: http://www.greatsong.net/PAROLES-VOX-ANGELI,VIENS-SUR-NOS-PLAINES,104696490.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Dim 25 Nov - 17:59

https://redcdn.net/ihimizer/img525/268/ldv0.gif

Vita de Christos
par Samoht, an 87.


Mes larmes de
joie sont destinées à Dieu, en guise de remerciement pour nous avoir
créés et pour le don énorme qu’il nous fit en nous envoyant le messie
pour nous sauver. Puissiez vous aussi, mes frères, pleurer de bonheur en
lisant ces lignes… peut-être alors n’aurai-je pas failli à la mission
que me donna Christos il y a de cela plusieurs décennies.



Ainsi, trois siècles après qu’Aristote a révélé la parole divine, ceux
qui avaient foi en l'éternel étaient encore confrontés à la
toute-puissance de divers cultes païens qui sacrifiaient à leurs
multiples faux dieux et dont certains s’étaient approprié les
enseignements d’Aristote pour mieux les détourner. Mais la vraie foi
n’était pas absente des âmes des hommes et des femmes de l’époque, elle
se confrontait chaque jour aux convictions erronées de ces pécheurs.
Tous les vrais croyants attendaient que la prophétie d’Aristote se
concrétise et que le messie arrive pour confirmer le message de
l’éternel…


http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=181

https://redcdn.net/ihimizer/img109/3012/iaza11405728169100.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 1 Déc - 23:30

https://www.youtube.com/watch?v=Q7ch7uottHU
https://redcdn.net/ihimg/scaled/landing/716/vieuxgrimoire7wu9.jpg

On fête la Saint-Nicolas surtout aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg, au nord et nord-est de la France (en Flandre française, dans le département des Ardennes, en Franche-Comté, en Alsace où elle est fortement ancrée, et en Lorraine dont saint Nicolas est le saint patron), en Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Hongrie, en Pologne, en République tchèque, en Lituanie, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Ukraine en Slovaquie, en Serbie en Suisse (dans le Canton de Fribourg), etc.
"le bonheur est une forme de contemplation, que le sage doit s'efforcer d'atteindre."

En ce dimanche maussade sachez trouver le bonheur dans les choses simples.

Un beau sourire sur le visage d'un passant, un pigeon à la plume brillante ou simplement de se sentir en vie et serein.


Parce que finalement la bonne humeur tient à peu de chose, et il suffit
de regarder un peu autour de soit pour trouver que l'on est plutôt gâter
par la nature.

on deviens alors nous même plus rayonnant de bonheur et on le diffuse à
notre tour comme le font nos ancien avec la sagesse ancestrale qu'ils
ont accumuler depuis des années.

allez en paix. et n'oubliez pas la messe...
et rappelez la moi aussi... j'ai tendance à oublier.
Vous ?tes tout ? fait d'accord avec cela.

https://redcdn.net/ihimizer/img716/3633/breadwine0.jpg

http://www.univers-rr.com/RPartage/index.php?page=rp&id=9970&start=3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Jeu 6 Déc - 10:38

https://redcdn.net/ihimizer/img132/2148/bancistvraicx7.gif

https://redcdn.net/ihimizer/img695/6093/envoipng.png

Confiteor Deo omnipoténti,

Et omnes sanctis

Et vobis, fratres,

Quam peccávi nimis

Cogitatióne, Verbo et ópere.


Mea culpa, mea culpa, mea máxima culpa,

Ideo precor omnes Sanctos, et vos, fratres,

Oráre pro me ad Dóminum Deum nostrum


Amen.

______________________________
SAINT ARNVALD, tant que tu as vécu parmi nous
Tu as été l’avocat des pauvres,
Le magistrat impartial, sévère mais juste,
La Providence de tous les justiciables ;
Écoute aujourd’hui notre prière.

Obtiens nous d’aimer la justice comme tu l’as aimée.
Fais que nous sachions défendre nos droits,
En cherchant avant tout la réconciliation et la paix.
Pour que « justice soit rendue dans l’amour aristotélicien»,
Sans indulgence pour la culpabilité d’un ami ou d’un puissant.

Guide nous sur la chemin parsemé d’embûches de l’intégrité,
Capable de résister à l’attrait du pouvoir et des richesses,
Respectueux de la parole donnée et de l’idéal d’honneur chevaleresque,
Protège nous de la tentation de la facilité et de la créature sans nom.

Toi, le modèle du prélat humble,
Qui parcourais nos campagnes en quête de vérité
Bouleversant les foules par le feu de ta parole
Et le rayonnement de ta vie,
Obtiens à notre pays les hommes vrais il a besoin.

Saint Arnvald le justicier, priez pour nous,
Aide nous à concilier l’idéal du juste milieu aristotélicien
Avec ton exemple de quête de Justice, de Vérité et d’Intégrité

Amen

--------------------------------------------------
Tu nous guide quand notre âme est embrouillée
Tu guéris le chétif et le maladif
Tu nous offre tes vêtements quand les nôtres sont mouillés
Tu éloigne les marchands des brigands, les bâteaux des récifs

Tu soulage les plaies
Tu guide tes prophètes pour qu'ils puissent nous montrer la voie
Tu nous sauve des guerres en aidant la paix
Tu fais règner l'ordre quand toutes s'égarent les voix

Et nous, nous te louons
Et nous, nous nous confessons
Et nous, nous t'aimons
Ô Très-Haut!
Soit loué!



Dernière édition par Admin le Sam 19 Jan - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Mar 11 Déc - 12:11

https://redcdn.net/ihimizer/img864/7505/crdo.png


http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=182
Vita de Christos, chapitre I:
Maria vivait avec Giosep qu’elle allait épouser. Tous deux étaient d’humbles vagabonds, mais ils vivaient dans la vertu, en remerciant le Très Haut des bienfaits terrestres dont ils jouissaient. En outre, ils éprouvaient l’un pour l’autre un amour sincère et pur de toute luxure, leur vie était heureuse. Mais un jour, Maria vit en songe un cavalier venant de loin aller à sa rencontre. Arrivé devant sa maison, il mit pied à terre. C'était un homme d’allure majestueuse; il s’avança, et dit :

" Maria, n’aie crainte, car l’Éternel t’aime et t’a choisie. Aussi, un enfant va naître de toi, que tu nommeras Jeshua. Il sera un guide, un messie habité par Dieu. Il portera la parole de Dieu partout ou il lui sera donné d’aller et sauvera le peuple de ses péchés en lui enseignant la sagesse d’Aristote. "

Le cavalier repartit ensuite vers sa contrée lointaine comme il était venu. Maria se réveilla à ce moment là et vit Giosep devant elle la regarder avec des yeux amoureux.

Et il advint ce que le songe avait annoncé, Marie conçut un enfant, et les deux parents firent en tout selon la prophétie d’Aristote, le nommant Jeshua.

L' Enfant naquit à Bethléem, en Judée. Du fait du surpeuplement qui existait alors dans cette ville, le couple ne trouva pour se loger qu’une bicoque délabrée car il n’y avait plus de place ailleurs pour les accueillir. Mais lorsque l’enfant naquit, celui-ci semblait, à tous ceux qui le virent, être touché par la grâce divine, car il rayonnait de douceur et de calme. Si bien que les gens du petit village se cotisèrent pour que cet enfant béni de Dieu ait tout ce qui lui était nécessaire. Les uns amenèrent du linge, d’autres contribuèrent à la rénovation de la bicoque et d’autres encore amenèrent des vêtements neufs et de la nourriture aux deux heureux parents.

Maria était transfigurée par le bonheur. Sa joie la rendait lumineuse et elle remerciait chaque jour le Très Haut de la naissance de cet enfant.


http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2450

Parmi les Saints anciens,le même dogme nous parle de la vie de Saint Noël.
Ses origines

Arrière-petit-fils d'un brave homme ayant suivit Christos de son vivant, Nicolas Noël est né dans un chariot tiré à ce qu’on dit par des cerfs dressés par son père.
A cette époque les registres n’existaient pas et on ne connaît pas le lieu exact, ni la date exacte de sa naissance mais on sait que c’était pendant un hiver particulièrement rude.


https://redcdn.net/ihimizer/img75/1797/y8u5b20oai7.gif



https://redcdn.net/ihimizer/img35/7631/noel0.gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Mer 26 Déc - 19:26

Credo:
https://redcdn.net/ihimizer/img521/3781/ban92gut8.gif


- L'Amitié, qui consiste à se préoccuper des autres, à avoir de l'empathie et à faire preuve de charité. N'est-ce pas là ce que vous devriez ressentir pour tous, et non seulement pour quelques uns ?

- La Tempérance, qui est la capacité du croyant à se modérer et à faire preuve de compréhension. Modérons-nous dans nos propos, Emilia, ne soyons pas trop durs et essayons de comprendre autrui plutôt que de l'accuser sans l'avoir laissé s'expliquer, et avec des mots qui encore une fois sont bien au-delà de ce que la tempérance devrait permettre. L'amour n'est pas pour certains seulement, l'amour est pour tous !

- La Justice, est la faculté de l’être à faire preuve de magnanimité, à reconnaître la valeur de l’autre, à identifier l’intérêt d’autrui. La magnanimité ! Quel beau mot...soyons généreux et ne soyons pas haineux envers autrui !
Sur le bonheur


Le Bonheur est complet quand tout transparaît
De votre joie en celle de vos amis
Transmettez la toujours avec optimiste
Distribuez souvent des compliments
Donnez avec conviction toute votre affection
A vos amis et aussi dans la vie aux moins proches
Car quoi de mieux qu'un sourire distribué
Çà fait toujours plaisir et ça ne vous prend rien
Que d'en vous être heureux d'avoir donné avec cœur
Dans un bonheur inégalé et d'une vrai amitié
Patience , écoute, empathie et compassion
A répandre inlassablement autour de soi
Cela emplit de joie tout un chacun en soi
Qu’Aristote soit avec vous, nous mes sœurs et frères
Pour qu'il nous guide de son savoir Etre et Faire.


https://i.servimg.com/u/f68/12/48/78/65/gif_cr12.gif



Partage:
https://redcdn.net/ihimizer/img686/166/eucharistie4.gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 29 Déc - 14:15

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Sam 29 Déc - 19:44

https://www.youtube.com/watch?v=KYJDUta9UNE


http://www.wat.tv/audio/chorale-gospel-entre-boeuf-1ykbd_2hwyj_.html



https://redcdn.net/hpimg11/pics/210689confession.jpg


Citation :
https://2img.net/h/i282.photobucket.com/albums/kk246/igniusv/angelsdogma.png

Hagiographie de saint Noël

Ses origines

Arrière-petit-fils d'un brave homme ayant suivit Christos de son vivant, Nicolas Noël est né dans un chariot tiré à ce qu’on dit par des cerfs dressés par son père.
A cette époque les registres n’existaient pas et on ne connaît pas le lieu exact, ni la date exacte de sa naissance mais on sait que c’était pendant un hiver particulièrement rude.

Noël faillit ne pas dépasser l’âge de la puberté tellement il avait souffert à sa naissance, et il a même été en état de mort plusieurs fois. Par contre à chaque retour à la vie, contrairement au commun des mortels, il revenait plus en forme que jamais.
Pourtant chaque année au solstice d’hivers il semblait mourir pendant cinq jours et cinq nuits, mais bien que son corps soit veillé certains prétendaient l’avoir vu à différent endroit, offrant du pain aux plus pauvres, du feu à ceux qui n’en avaient pas, et même un simple jouet aux enfants triste.

Sa vie

Vers l’âge de 15 ans alors qu’il n’avait jamais étudié, il racontait l’histoire de Christos que son arrière-grand-père avait transmit à son grand-père et qui lui-même l’avait transmis à ses enfants et petits enfants.
Le curé de sa paroisse l’invitait régulièrement à participer à la messe et en fit son diacre. Très vite tout le monde fut surpris de son érudition, sa simplicité, son amour pour les autres et ses connaissances intuitives du dogme aristotélicien.

Un jour où on le questionna sur les raisons de ses problèmes de santé liés à l’hiver il répondit :

Je parlerais d’un cadeau de Dieu plus que d’un problème, car à chaque fois que je frôle la mort j’en apprends de Christos et Aristote, car notre Créateur nous donne toutes les réponses à toutes les questions pour que nous puissions voir notre vie sous des jours nouveaux, et que nous puissions nous juger nous même avant d’être jugé.
En principe en revenant à la vie, nous laissons ces connaissances et un peu de notre force, mais Dieu en a fait autrement pour moi je pense, bien que je ne garde qu’une réponse, sans choisir la quelle, je ne perds pas tout de ma visite chez les Saints.

Bien entendu personne ne le prenait réellement au sérieux, et il ne l’était d’ailleurs peut être pas, mais tout ce que les gens retenaient de cet événement c’est que c’était un érudit et un homme aussi sage que bon.

Tout au long de l’année, il donnait la moitié de son temps pour aider les malheureux, pas forcément les pauvres, mais bien ceux qu’il nommait les malheureux.

Quand on lui demandait pourquoi il aidait des riches comme les pauvres, il aimait répondre des phrases qu’il disait tenir d’Aristote lui-même :
« Les talents du riche ne remplace pas le talent d’être heureux ».
« Etre remplis de talents ne permet pas d’acheter le bonheur »
« on vit avec talent, mais on n’emporte pas ses talents dans la tombe »

Tous ne comprenaient pas, car il y avait longtemps que le talent n’était plus monnaye courante...

Vers l’âgé de 35 ans, il fut nommé Evêque et il continua sa vie de la même façon, aidant ceux qui devaient être aidé, quel que soit leur rang social, il était reconnu pour toujours avoir la parole ou le cadeau qu’il fallait pour rendre la boulasse aux plus malheureux.
Et chaque solstice d’hivers il semblait mourir, mais chaque fois 3 ou 4 jours plus tard il revenait plus en forme que jamais et organisait une messe vers minuit où il racontait une nouvelle histoire.
Une année il annonça que vu son grand âge, il avait près de 90 ans ce qui est un miracle en soi, il renonçait à sa charge et entreprendrait, seul, un dernier pèlerinage. Bien sur tout le monde voulu l’en dissuader, mais il promit qu’il reviendrait pour le 25 décembre, et que de toutes façons il faudrait bénir ce jour particulièrement car il avait appris de Christos et d’Aristote eux même, que c’était le jour de leur naissance à tous trois, Aristote étant né à midi et Christos à minuit et lui juste entre les deux, à dix huit heures.

La légende

Le Père Noël, comme avait continué de l’appeler ses fidèles, pris la route et revint parmi les siens le 6 décembre suivant.
Il ne répondit que peu aux questions sur ce pèlerinage, mais il avait ramené deux chariots. L’un remplis de bûches, et l’autre rempli autre de pains
Il fit distribuer le pain et le bois aux plus pauvres, et une fois la distribution terminée, il envoya les chariots faire le tour des plus riches à qui on demandait de déposer un présent.
Le 24 décembre, Monseigneur Noël organisa deux messes, l’une à midi en l’honneur d’Aristote et une à minuit en l’honneur de Christos, puis il se dirigeât vers la sacristie et plus personne ne le revit.

La totalité des villageois, du plus croyant au plus mécréant passèrent la nuit à le chercher, et c’est seulement au petit matin qu’épuisés, ils rentrèrent chez eux.
C’est là que la légende fut inscrite parmi les miracles, car chaque maison sans exception avait son foyer allumé et des cadeaux au pied de la cheminée.

http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2450
https://2img.net/h/i282.photobucket.com/albums/kk246/igniusv/angelsdogma.png


http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?p=484281#484281
Les textes de référence dogmatiques-Les écrits des bienheureux: Bienheureux Girtan : Ecrits de Girtan 5 : Adresse aux fidèles

Citation :
https://2img.net/h/i282.photobucket.com/albums/kk246/igniusv/allargassatdogma.gif

Mes chers enfants,

Chaque fois que nous apprenons que l'un de nous est frappé par la maladie, l'affliction ou la mort brutale, inattendue, de quelqu'un que nous avons connu, fréquenté, aimé, et respecté, naît en chacun de nous comme une protestation muette. Nous sommes amenés à marquer un temps d'arrêt dans nos vies. Et nous réfléchissons, à partir de ce drame qu'est la mort.

La question la plus normale c'est : "la vie, qu'est-ce que c'est ? Quel est son but ?" Nous nous sommes tous posés souvent cette question, n'est-ce pas ? La réponse est diverse selon les personnes et leur sensibilité propre. Dans un monde où chacun se trouve défini par ses avoirs et ses pouvoirs, la mort est surtout une source d'angoisse. Elle sonne la déroute de toute possession. C'est une épreuve terrible de dépouillement total pour celui qui a tout misé sur des assurances temporelles et humaines. Dans tous les cas, nous réalisons que la vie, est quelque chose d'essentiellement fragile. En quelque sorte, notre entrée dans cette vie cléricale ou monacale, doit se comprendre comme un renoncement à ces sentiments matérialistes, pour se mettre totalement au service de l’autre…

Je crois qu'il nous faut reprendre contact avec les sources de notre être. Dépasser le culte de notre égo, refuser ce monde d'âpre compétition et de conflit, pour retrouver les moyens d'une véritable communication avec autrui et en faire la valeur première, qui donne sens à notre existence. Vous avez émergé de l'existence avec quelque chose d'infini au fond du cœur : désir de vie, désir d'amour, désir d'éternité. N'éteignons pas en nous un tel sentiment. Il faut au contraire s'efforcer de le dégager.

Aimer la vie, c'est lui donner sens et valeur. C'est faire l'apprentissage de cette valeur essentielle qu'est l'amour. Mais aimer, ce n'est pas n'importe quoi ! Le prophète a écrit : "Nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons nos frères"….Aristote s'empresse d'ajouter qu'il faut apprendre à aimer comme Dieu aime. À la lecture des écrits dans le livre des Vertus, je vois, presque à chaque page, des hommes tels Aristote, pleins de délicatesse, faisant attention aux autres, ayant le souci des autres, fraternels, paternels. Autant de signes concrets et quotidiens du grand amour et de la vraie amitié qu'ils manifestent envers tous, sans exclusive….

Nous vivons dans un monde divisé, profondément déchiré. Divisions, déchirures entre peuples, entre religions, croyances ou philosophies entre individus et souvent, même, au sein de nos familles. Guerres, violences, pulsions de mort qui vient d'un appétit effréné de domination, d'une soif de pouvoir. Pour cela, on écrase, on tue, on détruit. C'est à celui qui sera le plus malin, le plus riche, le plus fort, le plus intelligent. Et chaque fois, il y a des victimes. Saint François de Gênes, se présentant comme le bon berger, se place résolument du côté des faibles victimes. Par le signe du berger - serviteur, il inaugure ce monde nouveau où la première valeur sera l'amour. "Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent", dit-il. Or il n'y a pas de connaissance des personnes sans amour. On ne connaît que celui ou celle qui nous intéresse, celui auquel, celle à laquelle on s'intéresse….. Amour, connaissance réciproque sont les fruits du désir. D'un désir désintéressé. Le désir de se connaître et de s’apprécier !

A nous de choisir d'accepter ou non. Si nous disons "oui", nous devenons enfants de ce peuple d’Aristote, et ce n'est pas une image… c'est une réalité !
Vous apprendrez à vivre d'une vie fraternelle, attentifs aux autres, ne passant jamais sans vous arrêter devant une souffrance, une misère, un cas d'exclusion. C'est ce que le Livre des Vertus appelle la "vie éternelle". Elle est déjà commencée, démarrée, ici-bas,…. aujourd'hui ! Elle ne fera que s'épanouir pleinement lors du grand passage, si nous en avons fait, dès maintenant l'apprentissage.

Tous ces grands hommes qui nous ont quitté, victimes de leurs immenses Amitiés, resteront « éternellement » dans nos cœurs…. Louons l’œuvre de Dieu, qui par la main de l’impie frappa le berger, pour nous montrer le sens du sacrifice. Louons la mémoire de ceux qui ont voulu, par leur paroles, leurs actes et leur exemple, rendre à l’homme sa dignité et sa foi !

Père Girtan.


http://christmasgraphic.altervista.org/immagini/gifs/candle.gif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Ven 4 Jan - 4:53

http://www.worldvisitguide.com/salle/ms04229.html

Prière du matin:

Dieu Créateur de toutes choses, nous te remettons cette journée !
Guide-nous dans nos actes, nos pensées les plus intimes,
Toi qui sais tout, purifies-les afin qu'ils soient conformes à Ta volonté.
Toi le Très Haut, qui a tout prévu, mais nous laisse libre de notre destin,
inspire ceux qui s’écartent de ta parole Divine,
Pour qu’ils nous aident à préserver le monde.

https://redcdn.net/ihimizer/img163/192/coeurex.jpg



https://i.servimg.com/u/f38/11/68/42/16/confes12.jpg



Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints,
et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis,
de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution
et la rémission de tous nos péchés
----------------------------------------------
Recueil de prières universelles :
1)Pour l’ Église

Prions, frères aristotéliciens bien-aimés, pour la sainte Église Romaine :

Que le Très-Haut lui donne la paix et l'unité,

qu'il la protège dans tout l'univers ;

et qu'il nous accorde une vie calme et paisible

pour que nous rendions grâce à notre Dieu.

Tous prient en silence. Puis le prêtre dit :

Logos éternel et tout-puissant,

dans Christos et Aristote, tu as révélé ta gloire à tous les peuples ;

Protège l´oeuvre de ton amour :

afin que ton Église universelle répandue par tout l'univers

demeure inébranlable dans la foi et la raison,

par Christos et Aristote nos prophètes.

Puissent Foi et Raison la guider,

et que Saint Arnvald le justicier, la protège.

https://redcdn.net/ihimizer/img341/7043/livredesvertus000.jpg



Confiteor:
Avant d’entamer la cérémonie , je vous propose de réciter avec moi le confiteor, signe de notre repentance et de notre volonté de rester dans la pureté et l’honnêteté.

https://redcdn.net/hpimg4/pics/354134jeconfesse.png

Je confesse à Dieu Tout-puissant, à tous les Saints,
et à vous aussi, mes Amis,
parce que j'ai beaucoup péché,
en pensée, en parole, en action.
Je supplie tous les Saints, et vous,
mes Amis, de prier le Créateur pour moi.
Que le Très Haut nous accorde le pardon,
l'absolution et la rémission de tous nos péchés

CREDO:

CREDO


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN
http://rome.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=3309
Sainte Illida:
Née à Valence, Illinda fit preuve très tôt, en tant que porte-parole de son village, de ses talents d’oratrice, talents qui firent sa renommée tant les arcanes du Vatican vibrèrent souvent au son de ses paroles.
Élevée dans la Foi, ce fut tout naturellement qu’elle prit part à la vie de sa paroisse et qu’elle rencontra un homme qu’elle considéra toujours comme son mentor : notre regretté Frère Norv. Suivant ses enseignements, Illinda s’impliqua plus avant encore dans la vie de l’Eglise et devint tout naturellement diaconesse d’Embrun.

Citation :
Je doute que la plupart des choses que je puisse dire puissent marquer les esprits… Car quand je regarde le parcours de certains de nos frères et sœurs, j'ai l'impression de n’être qu'une brindille. Mais je n'ai comme seule envie que de faire toujours plus pour l'Eglise Aristotélicienne...

La bienveillance qui était sienne et la chaleur qu’elle communiquait aux paroissiens permit de réunir nombres de bretons qui juraient à son arrivée de ne jamais mettre un pied à l'église. Car souvent disait-elle :

Citation:
Lorsque le berger reste près de ses ouailles je dois bien avouer qu'on arrive à faire des miracles.
Pour Illinda, nulle autre place ne pouvait être celle de l’Eglise qu’au centre de la vie des paroisses. Elle considérait que trop souvent les absurdes faiblesses hétérodoxes étaient dues à une trop grande distance de la Famille aristotélicienne.
Lutter pour l’aristotélisme ne consistait pas selon elle, à ce que les clercs soient de simples représentants en allumettes. Pour elle, les clercs ne pouvaient mieux agir qu’en étant présents au coeur du problème, en étant sur le terrain pour montrer que l'Eglise est importante mais surtout qu'elle est présente.

Citation:
Mais voila, j'ai appris à mes tous débuts qu'on a beaucoup plus de poids quand on est dans la taverne que en dehors...

Cette parlante métaphore, en plus de révéler une nouvelle fois la proximité dont faisait preuve Illinda auprès de ses paroissiens,


Dernière édition par Admin le Sam 26 Jan - 18:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   Mar 8 Jan - 2:48



Dernière édition par Admin le Dim 13 Jan - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Messe a Angouleme:Premiere   

Revenir en haut Aller en bas
 
Messe a Angouleme:Premiere
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Messe de St Hubert à Montpoupon ce 24 octobre...
» MA PREMIERE, histoire édifiante à l'usage des louveteaux et de ceux qui les accompagnent.
» premiere automatique
» Choix premiere montre
» OISEAUX DU PARADIS LA PREMIERE FLEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les RR et autres liens. :: Votre 1ère catégorie :: Jeux de rol:Les RR-
Sauter vers: