AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Utile] petit guide du savoir vivre RP

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: [Utile] petit guide du savoir vivre RP   Mar 17 Avr - 22:47

{LeChoucas} a écrit:
Je vous remet ce petit guide du RP, afin d'aider les nouveaux arrivants. Ceci dit, ça vaut aussi pour les moins nouveaux.

Citation :
Ce texte est avant tous un guide pour le RPistes débutant, mais peu également intéressé ceux qui s’y sente plus à l’aise.
Il s’agit d’une synthèse résumé des discutions qui se sont tenues ici agrémenté de quelques réflexions de ma part (enfin agrémenté ça reste une question de point de vue.

N’hésitez pas à aller voir là bas, si vous voulez quelques chose de plus complet, ou si vous voulez participer au discutions.


RP c’est quoi ?

Le Role Playing (RP) comme son nom l’indique à pour but de jouer un personnage, ça tout le monde le devine, mais encore ? Comment doit on jouer ce personnage ?

Si vous faites du RP votre personnage aura un passé derrière lui, et un univers autour de lui, faire du RP c’est faire agir votre personnage en fonction de son univers, de son passé et de son caractère. Vous êtes donc libre de vos actions, mais vous devrez garder à l’esprit que ces dernières doivent garder une certaine cohérence.

C’est quoi l’univers des Royaumes renaissants ?

Nous venons donc de dire que le respect de l’univers était primordial pour faire du RP, mais qu’en est il de l’univers de nos cher RR ?

En nous inscrivant sur les RR, nous avons tous compris que le jeu se déroulait au moyen age, et plus particulièrement au XVème siècle. Donc à priori les RR se veulent un jeu historique.

… pourtant …

Nous avons tous remarquer la présence de certains anachronismes : le maïs, l’existence d’élections ouvertes au peuple, … sont les plus évidentes et les plus couramment citées.
De plus nous avons tous remarqué que le peuple n’était pas aussi inculte qu’à l’époque et que les nobles n’ont pas autant de pouvoir.

Ceci sont des éléments directement liés au jeu, afin que tous puisse y prendre un certain plaisir. Mais alors que sont les RR au juste ?

Et bien l’univers des RR est un univers médiéval réaliste, et non pas historique. Ceci signifie que les RR se permette un certain nombre de disgretion par rapport à l’historicité dans l’intérêt du plus grand nombre de joueurs.

Cela signifie en fait que les RR correspondent à une idée du moyen age plutôt qu’à une exacte reproduction, l’intéret pour vous et moi : les joueurs est qu’il ne nous est pas indispensable de faire des recherches sur l’histoire de l’époque pour nous intégré au jeu, dans la plupart des cas utiliser les poncifs et les stéréotypes de l’époque vous sera largement suffisant (regarder des films et lisé quelques romans), et si vous tenez à affiner votre RP vers plus d’historicité cela vous sera faciliter au contact de nombreux joueurs qui s’y intéressent également, en les côtoyant votre RP s’affinera au fil du temps.

Et le fantastique dans tous ça ?

L’univers des RR n’est pas médiéval fantastique, ainsi tous les personnages sont des humains et il n’y existe pas de fantastique incontestable.
Bien sur nous jouons dans ce cadre médiéval réaliste, et il apparaît évident que la plupart des personnages existant sont superstitieux, si vous-même en tant que joueur ne croyez pas à la magie il est plus que probable que votre personnage y croit.

C’est ainsi que le fantastique entre dans les RR, par les légendes et les rumeurs de tavernes… ce bandit qui s’échappe toujours ne serait il point sorcier ou protéger par le diable ? Ces pauvres bûcherons disparus en forêt ont peut être été victime d’un monstre ? …

Ainsi dans les RR comme historiquement, c’est par le doute, la peur et le bouche à oreille que le fantastique peu prendre corps dans le monde des RR, et un hameau incendié par quelques maraudeurs, pourrait finir victime d’un dragon au cour d’une discutions de taverne, …

Et la religion ?

Les RR correspondant à un univers médiéval, la religion y tient une place prépondérante et de la même façon que la superstition, la Foi y est très répandue et assez souvent opposé au « fantastique », ce sont un peu les deux faces d’une même pièce.
Si tous les personnages ne sont pas extrêmement pieu, il faut comprendre qu’à l’époque se dire anti religion, sans Foi, c’était un peu se placer du côté des force du mal. Les athées existaient certainement déjà, mais ils évitaient de le crier sur le toi, pour ne pas finir sur le bûcher.
Dans les RR, la religions est moins virulentes (mais pas tendre non plus hein, …) et il convient de composé avec elle.

Ce sujet étant particulièrement sensible, les programmeur on décidé d’opter pour des religions plus ou moins fictives afin de limiter les débordements.

Pour plus de renseignement sur les religions je vous recommande de contacter les joueurs directement impliquer dans cette aspect de l’univers des RR, ils vous en parlerons mieux que moi.

Voilà deux petites citations d’un des membres de l’équipe de devellopement il me semble qui illustre bien ce que vous venez de lire :
Citation :
-Pas de filiation directe avec des créatures fantastiques.
Les efles et autres gobelins existent au Moyen-Âge dans les contes, les légendes et autres discours de poivrots et de séniles. Nul n'oseraient en cette époque de superstitions, les défier ouvertement, mais nul n'en a vu, et personne ne dirait en être issu, que ce soit par peur de l'Inquisition ou plus simplement par peur de la réaction superstitieuse et imprévisible des autres villageois... le lynchage est plus fréquent que le bûcher.

-Pas de supers héros.
Nous sommes tous des humains, mortels, tuables et ce assez facilement il faut le reconnaître. La mort RP ne veut pas dire pour autant nécessairement l'abandon du personnage, celui-ci peut aller refaire sa vie dans un autre Comté.

-Pas de politiquement correct, bienséance ou bisounourcisme.
"Tolérant" est une insulte (synonyme de faible ou d'émasculé) en 1453. Tolère veut dire souffrir. On souffre ces infâmes spinozistes car il faut bien demander de l'argent à quelqu'un. On souffre les infidèles averoëssiens dans certains ports car ils sont synonymes de commerce. Mais un Averoëssiens dans la France profonde (pour une autre raison que pour aller chercher des esclaves avec son armée) ou un spinoziste non protégé par un puissant débiteur ne font pas de vieux os... Par pitié, tous les concepts historiquement marqués comme la séparation de l'Eglise et de l'Etat ou le Haut Conseil du Culte Averoëssien, on évite... C'est tellement remplaçable par le gallicanisme (le pouvoir politique se créé une religion car celle de Rome l'énerve) ou l'hérésie (qui devient réforme si elle gagne) ! On peut faire quasiment tout en restant historique, autant le rester !

-Pas de XXIème siècle.
La démagogie, oui ! "Vagabonds unissez-vous, renversez le Comte et portez moi à sa place !" ou "J'en appelle à la charité chrétienne pour les masses laborieuse, riches, puissants, n'oubliez pas l'enseignement de notre Seigneur Jésus Christ qui nous apprend qu'il faut nous aimer les uns les autres ! aimez-moi, appuyez moi !"
Le XXième non ! Pourquoi se déclarer "démocrate" ou "républicain" ? Aucun intérêt en terme de jeu ! appelez à la Jacquerie, au renversement du Comte, mais ne faites pas intervenir le XXIème siècle !
Citation :
Bon a la lecture des differents posts, je vois que, comme d'habitude, le debat est plutot houleux sur les RR... Il est difficile d'y faire cohabiter toutes ces tendances et ces facons de jouer, mais je pense qu'on y arrivera, si tous les joueurs prennent en compte une notion essentielle des RR : il s'agit d'un jeu PRESQUE REALISTE. Ce qui signifie en particulier que l'imagination et donc l'imaginaire n'en sont pas exclus. Que c'est un monde vaste... Par ailleurs, avec ce qu'on est en train de finir de coder sur les religions, les amoureux risquent d'en avoir pour leur argent... Je vais donc mettre les choses au point sur ces 2 themes :

+ L'Imaginaire. A-t-on le droit de tolerer sur les forums des RR des elfes, trolls et autres basilics tout droit issus de l'heroic fantasy, version tres imaginaire d'un Moyen Age celtico-phantasmagorique. Moi je repondrais d'un paradoxe : oui, a condition que ca soit realiste ! Je m'explique : au Moyen Age, comme aujourd'hui et comme demain encore je l'espere, les gens imaginaient, contaient des histoires. On peut tres bien imaginer, et d'ailleurs c'est le cas deja grace a plusieurs guildes de saltimbanque, conteurs et poetes, qu'apres la bataille le soir au coin du feu ces troubadours viennent rejouir les oreilles des guerriers (ou autres) en narrant des histoires d'elfes, ou en porposant des pieces de theatres faisant intervenir des fees (meme mon maitre, ma lumiere, mon idole, bien qu'il fut anglais, le plus grand genie de l'humanite apres Maradona, le tres grand Shakespeare, collait des fees a tous les coins de vers de ses pieces). Donc utiliser ce bestiaire ou cet imaginaire, oui, a condition qu'il soit enrobe du RP realiste le plus simple et le plus logique, qui permette de replacer ces histoires dans un contexte ou elles auraient leur place... Ce serait le role des guildes de troubadours, trouvers, de saltimbanques et de comediens. En revanche il est hors de question de creer des armees d'orques pour aller attaquer le Pape ! A la rigueur que l'un des joueurs se prenne pour un troll, pourquoi pas, s'il est traite comme un fou par les autres joueurs (la encore on retombe sur nos pattes realistes).

+ L'aspect bisounours. La encore, soyons realistes et cartesiens, rien ne sert de s'enerver, il vaut mieux reflechir. Je pense qu'il faut faire 2 concessions a une vision trop restrictive du Moyen Age, afin de garantir l'interet du jeu pour tous et toutes : le duc et son conseil sont elus, les femmes occupent si elles le veulent la meme place que les hommes. J'attire toutefois votre attention sur le fait que ces deux notions sont tres loins d'etre uchroniques : les elections etaient un mode de designation des gouvernements tres repandu au bas Moyen Age, l'exemple le plus frappant reste la Diete (parlement) du Saint Empire qui elisait l'empereur. Pratiquement toutes les villes libres d'empire etaient gouvernees par un conseil elu (generalement parmi les notables de la ville, donc les niveaux 1 chez nous), les organisations economiques de meme (en particulier la Hanse en Europe du Nord), ainsi qu'en France de nombreux conseils, hotels de ville, parlements plus ou moins regionaux, etc... l'absolutisme et le rejet de la democratie (ou plutot de la votation) ne sont justement apparus qu'apres le MA et sont une caracteristique de l'epoque moderne (mettons a partir de H4 en France ou H8 en Angleterre). Quant au role de la femme, le fait de la garder derriere les fourneaux et qu'elle soit soumise au mari est une caracteristique de l'epoque bourgeoise, qui prend son essor a partir de la revolution francaise, en particulier avec le code civil de Napoleon, et qui tient son apogee au 19eme siecle. Il y a eu a ce moment regression par rapport a ce qui se passait au MA ou sous l'ancien regime.

+ Les religions. La, pas de bisounours. Avec ce qu'on est en train de programmer, on va avoir du sang, de l'intolerance a gogo, du proselytisme fou et des massacres a qui mieux mieux, tres tradition 16eme siecle | guerres de religions. C'est bien simple, dans les RR il y a une religion officielle, l'aristotelicienne, avec son pape et son roi issu de dieu. Elle est deja tres presente, j'ai commence a la mettre en valeur sur le forum. Et puis il y a deux religions minoritaires mais feroces et determinees, et on va avoir de grands combats de preches, des coups bas, etc... chacune essayant de convertir le plus de monde (un joueur aura tres interet a avoir une religion, meme s'il pourra survivre en etant athee, pensez a Montaigne qui arrive dans pas trop longtemps). La encore j'ai defini les limites a ne pas franchir, qui sont somme toute tres loins (il s'agit en gros de ne pas reutiliser ni colporter les prejuges ou stereotypes debiles sur les juifs ou les musulmans). Mais en aucun cas on ne veut d'un monde type 2005 ou il fait bon proner le synchretisme et le relativisme. Un aristotelicien qui se respecte bute du spinoziste ou du euh... les autres la. La paix sur terre, c'est au royaume des cieux, pas avant. Ca ne sert a rien de vouloir avoir trois religions sur un pied d'egalite, qui ne marcheraient surtout pas sur les plate bandes des autres. Ca n'est pas drole, il faut des sources de conflits. Une religion n'existe que par le conflit, elle a pour but de convaincre les hommes qu'elle detient la verite et les clefs du monde. Les religions sont codees dans cet esprit dans les RR. Les religions qui ne se battront pas disparaitront.

Je vous laisse mediter ces propos, que vous pouvez aussi commenter. Mais je pense qu'ils forment deja un bon cadre de reflexion qui devrait permettre de construire un debat intelligent et creatif.

LJS

Et moi alors ?

Quand vous décidé de vous lancer dans l’aspect RP des RR, il est indispensable d’étoffer votre personnage au-delà des caractéristique IG, vous devez lui concevoir un background.
Le background constitue l’ossature RP de votre personnage, qui il est, comment il agit, …

Le background sera le fil conducteur de vos actions et il devra être votre outil primordial pour déterminer vos actions, afin de vous constituer un background simplement, voici quelque exemple de question auquel il doit pouvoir répondre :

• A quoi est ce que je ressemble ?
• Quelles sont mes origines (influence la culture du perso) ?
• Quel sont mes aspirations dans la vie (va influencer les causes pour lesquelles votre perso va s’engager) ?
• Qu’elles sont les traits dominant de mon caractère (va influencer ses méthodes d’actions) ?
• Qu’en est il de ma spiritualité (Foi, superstition, …) ?
• Ai-je des événements particuliers dans mon passé (source éventuelle de rebondissement) ?
• Quels sont mes défauts ?

Quand vous commencer à jouer votre background représentera le passé de votre personnage avant que vous n’en preniez le contrôle, mais il évoluera sûrement au fil de vos aventures, et votre RP avec lui. Votre personnage n’est donc pas figer dans le marbre, mais attention là aussi à garder une certaine cohérence on ne change pas radicalement du jour au lendemain.

Et n’oubliez pas, si votre personnage est un « gentil », cela peut prendre de multiples apparences au moyen age, apparence qui ne corresponde pas forcément à notre vision très XXIème siècle.

Conseil pour les débutant en RP :

Si c’est votre première tentative en RP, vous pouvez vous inspirer de vous-même pour le background de votre personnage, mais attention, ne faite pas de votre personnage une copie exacte de vous-même ! Reprenez des éléments de vous-même mais ne gardez pas tout, imaginer un background est votre premier pas vers le RP, alors faites le.
Et vous verrez il est tellement plus agréable de pouvoir se comporter différemment que dans la vie de tous les jours… même si ça reste virtuelle^^.

J’ai bien tout lu, on joue maintenant ?

Une fois que vous avez votre background et que vous avez intégré le concept simple de l’univers des RR, vous êtes prêt à jouer. Voici quelques dernières recommandations pour vous guider.

Ceci n’est qu’un jeu.

Si jamais une situation RP venait à vous énervé vous le joueur, je vous recommande d’essayer de sortir du RP et de vous accorder une journée de vacance sans RR.
N’oubliez pas ce qui arrive à votre perso n’ai pas diriger contre vous le joueur, garder une distance entre vous et votre avatar.

Le RP est avant tout un acte social.

Cela parait évidant dit comme ça, mais un RP ça se fait à plusieurs et sur un forum il vous arrivera parfois de voir des joueurs se greffer à une histoire en cours de routes, ou agir de façon contraire à votre personnage, voir même « pourrir » la vie de votre personnage.

N’oubliez pas que eux aussi jouent un personnage, et que son background implique probablement se type d’action. Comme les gents dans la vie, les personnages sont très différents les uns des autres, mais tous sont indispensables au RP global.

Dans le RP plus que dans la vie, le bien ne peut exister sans le mal, et vice versa.

Arrow Matérialiser votre RP.

Quand vous faites du RP il peut se passer différente chose, vous pouvez écrire ce que votre personnage pense, ce qu’il fait, ce qu’il dit, … pensez à bien différencier ces différents éléments dans votre RP afin d’aider las autres joueurs à bien régir à votre message (pour éviter qu’il ne réponde à une de vos pensés par exemple).

Arrow Respectez le RP des autres.

Pensez à respectez les autres dans votre RP, pour cela il existe différentes règles de conduites :
• Ne tuez pas ou ne blessez pas gravement un personnage sans l’autorisation de son joueur (discutez en par MP).
• Si vous étés dans un posts que vous n’avez pas créer, pensez bien à respectez le moment à laquel se passe l’action, en d’autre terme pensez aussi à respectez l’univers du post.

Le vocabulaire.

Non, non ne vous enfuyez pas, il ne s’agit pas de vous exprimer en vieux François, mais simplement de faire attention à vos « post ».
En effet l’un des gros écueil du RP sur des forum, est de faire référence à des éléments d’interface (MP, screenshot, …) essayer autant que possible d’éviter de tel terme dans vos RP, préférez leurs des termes plus neutres comme lettre, preuve, …

Je sais c’est plus dure à dire qu’à faire.

D’une façon générale tous ce qui à attrait au jeu peut être formuler en RP, en voici un exemple (je laisse la parole au masque) :
Le Masque a écrit:
Bon, j'interviens ici car tout j'ai monté une organisation criminelle dont l'activité est presque exclusivement tournée vers le RP. Je souhaite donc faire partager mes premières expériences là dessus.

Et toute première chose, pour moi le RP, c'est avant tout un état d'esprit. Potentiellement il est possible d'adopter une attitude RP dans pratiquement toutes ses interventions dans les halles ou gargottes.

Pour cela il convient de rentrer plus dans le détail de ce que ressent son personnage, de décrire son environnement. Pour illustrer cela je vais prendre un exemple concret.

J'ai présenté mon organisation via un post RP, parlant d'une rumeur sur un individu rependant aux idées "novatrices". Smile

Voilà une des réponses que j'ai eue :
Citation :
Tiens, un agitateur de plus. On se débarrasse des DR, et voilà qu'arrive un autre groupuscule. Attendez cher Masque...

Greeeeeeeeeeeeeeeeeggggggggggggg!!!!!!!!! Viens voir là, tu vas rire.

Un peu après un autre joueur a suggéré que cette intervention assez peu RP aurait pu être :

Citation :
Dans la sacristie l'Evéque Vilca parlait rumeur avec son bedeau. Il se tourna vers lui et leva la main vers le ciel, en appellant à Dieu et tous les saints

Ce pauvre pécheur ! âme perdue permis le troupeau des brebis du seigneur ne sait il donc pas les risques qu'il encourt ? Ne connaît il donc pas l'ardeur du juste que notre cher Capitaine Bralic, milles fois bénis soit son nom, développe lorsqu'il s’agit de pourchasser les hordes noires des créatures de son engeance et de les réexpédier dans les neufs enfers qui les ont vus naître à grands coups de ses saintes bottes dans leur popotin maudit ? Comment voulez vous que je cautionne l'acte d'un pécheur qui cherche à entraîner les brebis du très haut sur les chemins de l'égarement ! Et si par malheur ce damné venait à s'en prendre à notre sainte mère l'église alors c'est avec un grand plaisir qu'en tant qu'inquisiteur j'extirperais un à un les péchés de son corps, le forçant à se repentir et à glorifier notre seigneur Jésus Christ et la Sainte Vierge Marie

Il tomba alors à genoux et se mit à prier pour que le pauvre fou reprenne le droit chemin avant qu'il ne soit trop tard, car Dieu est grand et Miséricordieux, surtout pour ceux qui donnent à la quête.

Je vous laisse vous même juger de la différence... Dans le deuxième exemple, on est totalement dans ce que j'appellerai "l'état d'esprit" RP. Pas dans le premier.

Pour moi il faut promouvoir cet état d'esprit. Ecrire une charte ou un règlement est très bien, mais surtout en développant le RP à tous les niveaux par l'exemple. Et en offrant une visibilité accrue aux initiatives RPs.

La cohérence spatiale.

J’entends par cohérence spatiale, le respect de la localisation de votre personnage. Si de fait sur un forum rien ne vous empêche de savoir ce qui se passe n’importe où dans les royaumes en temps réel, n’oubliez pas que votre personnage n’a lui pas le don d’ubiquité.
Donc même si il peut arriver que vous participiez à des RP dans des lieux visiblement éloigné, évitez autant que possible de participer à plusieurs RP « important » (cad qui pourrait avoir une grosse influence sur le jeu) en même temps, question de logique encore une fois.

La cohérence temporelle.

Certainement l’élément le plus difficile à gérer et pour lequel il n’existe aucun solution miracle, comme pour le temps taché de respecter une certaine logique et d’éviter de vous trouvez à plusieurs endroits en même temps surtout si les différents événements sont important.


mélange RP/HRP.

Le HRP (Hors role-playing) est courant sur les forums, on ne peut pas toujours être son perso et le joueur à parfois besoin de s’exprimer.
Mais attention éviter de vous exprimer en HRP dans le cadre d’un post RP, et si cela est vraiment indispensable précisez le clairement, par exemple en plaçant votre remarque HRP entre des balises [HRP]…[/HRP].
Et surtout ne justifié pas les actions RP de vos persos par des raisons HRP, et n’essayer pas non plus de dédouaner votre personnage de ses actions RP par des raisons HRP.

Voilà en espérant que ceci vous aura aidé à vous lancer dans le RP, n’oubliez pas les 3 mots clef d’un RP réussis : jouer, cohérence, respect.

Ludiquement votre, le joueur derrière Lockarius.

Merci aux joueurs qui ont contribué à son écriture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: [Utile] petit guide du savoir vivre RP   Mar 17 Avr - 22:48

{LeChoucas} a écrit:
    Qui sont les nobles ?


Djahen a écrit:


Avant toute chose, sachez que le texte de base n’est pas de moi. Il vient du SDEN, site ô combien utile aux joueurs et autres MJs cherchant à améliorer la qualité de leur jeu. Certains passages ont été corrigés par mes soins, mais la grande majorité est restée identique au texte de base.


Voici donc la table des matières :

Citation :
I / Particularités :

La Noblesse a des origines bien particulières, de nombreux avantages et une relative puissance. Ces textes vous permettront de mieux cerner cet ensemble…

A) Une caste guerrière
B) Une caste privilégiée
C) La richesse
D) Nobles des villes, nobles des champs


II / Psychologie de la Noblesse :

Les nobles sont des hommes et des femmes comme les autres... mais ce sont des nobles avant tout. Certaines de leurs réactions sont conditionnées par leur statut, et leur mentalité par rapport à certaines choses est très particulière.

A) Un rang à tenir
B) Le point d’honneur
C) L’intrigue, la cour
D) Le standing
E) L’influence
F) Les subordonnés
G) Le vulgum pecus
Djahen a écrit:
I / Particularités :

Une caste guerrière



La création de la noblesse remonte au début du moyen-âge, avec la mise en place du système féodal. Il n’existe pas vraiment de traces écrite de cette période de création, et pour cause : c’était l’époque chaotique et brutale qui suivit les grandes invasions et la chute des derniers vestiges de l’empire romain.

La caste noble a été créée pour protéger la population des troubles incessants et meurtriers qui étaient monnaie courante à l’époque, en échange de quoi la population lui payait des impôts. A moins que ce ne soient des bandes armées de racketteurs qui ne se soient fabriqué une légitimité. Ce qui revient au même finalement.

Il en résulte que la vocation première de la noblesse est la GUERRE. Jusqu’à ce que la conscription soit instaurée, sous la révolution, c’était les nobles qui fournissaient armes, hommes, vivres et argent quand le royaume était en guerre. Autant dire que quand ils étaient en campagne, ils se payaient sur l’habitant et les adversaires. Ça coûte très cher la guerre !

Sous l’ancien régime, les nobles avaient OBLIGATION de répondre à l’appel du roi à la guerre. Sans quoi leur popularité auprès du roi baissait, et avec tous les avantages que confère les bonnes grâces d’un souverain..
La mission originale de la noblesse est donc la guerre. Ainsi, la plupart des nobles ont participé à des campagnes armées, et, sans être forcément endurcis, ont tous un savoir-faire en la matière. Les attitudes en situation de bataille varient d’un noble à l’autre. La plupart font montre de courage, leur honneur l’exigeant, mais souvent les jeunes nobles sont des têtes folles, et sont capables de faire n’importe quoi pourvu que cela ait de l’éclat. Il en résulte un taux de mortalité élevée dans leurs rangs, sans parler des hommes qui auraient pu être épargnés et qui ont été sacrifiés dans des actions inefficaces (désastreuses parfois) et irréfléchies, mais tellement héroïques !

Traditionnellement, les généraux et stratèges d’une armée en campagne sont les membres de la haute noblesse (ducs et pairs). Ils ne sont pas forcément efficaces, mais leur rang l’exige ! Méfiez-vous tout de même avant de provoquer un combat avec un fils de bonne famille ; ils sont entraînés avec les meilleurs maîtres d’armes, et les plus inexpérimentés d’entre eux vous réserveront des surprises...
Djahen a écrit:
Une caste privilégiée


Au moyen-âge et sous l’ancien régime la noblesse jouissait d’un certain nombre de privilèges, dont celui de collecter et de percevoir des impôts, de posséder un château, une terre, une armée, le droit de chasser, de posséder des gens en propre (le servage), de faire la justice et de porter des armes et des armures. Il y en avait encore bien d’autres, mais ceux là étaient les principaux. Les nobles en étaient jaloux, mais au cours du temps ceux ci devinrent de plus en plus restreints, du fait du roi notamment, car ces privilèges empiétaient sur son pouvoir et sur la volonté royale générale de centraliser le royaume.

En France, jusqu’au règne de Louis XIV, les nobles étaient une source permanente de soucis pour le roi et le royaume. En effet leur puissance était telle en regard de la puissance royale que le roi lui-même devait composer s’il ne voulait pas de rébellion, événement dévastateur pour son royaume et son autorité. Ce n’est qu’avec l’avènement de la monarchie absolue que les nobles ont cessé d’être une menace, pour devenir de plus en plus décadents.
Djahen a écrit:
La richesse


La plupart des nobles sont ruinés. Ils surtaxent leurs paysans pour entretenir leur train fastueux, mais cela suffit rarement, surtout que, ne pouvant souvent pas être physiquement présents sur leurs terres, ils font appel à des intendants pour gérer leurs terres, qui se remplissent joyeusement les poches du fruit du domaine au passage...

Il arrive cependant que des nobles, particulièrement éclairés ou économes, arrivent à avoir de l’argent de côté. C’est rare et ils ont la réputation d’être des radins (même s’ils ne sont juste que raisonnables) parmi leurs pairs. Les banquiers mettent rarement leurs clients nobles au pied du mur, car alors ils perdraient leur nombreuse clientèle et se mettraient en danger. Il est en effet déjà arrivé que le roi décrète simplement et purement l’annulation de ses dettes et celles de sa cour...
Djahen a écrit:
Nobles des villes, nobles des champs


Le rapport des nobles avec ses possessions, ses terres et ses gens (entendez ceux qui vivent sur ses terres) variait grandement en fonction de l’éloignement du noble de son domaine. Ainsi ceux qui fuyaient la vie de cour et vivaient sur leurs terres étaient beaucoup plus humains, proches des préoccupations des petites gens et soucieux de leur bien être. Ceux qui vivaient éloignés, ou qui avaient un très grand domaine administré par eux seuls et non par leur vassaux, laissaient la gestion de leur domaine à un intendant, souvent un roturier, qui n’était pas toujours honnête et qui profitait de sa position pour s’enrichir sur le dos des pauvres gens, à l’insu de son maître.
Djahen a écrit:
II / Psychologie de la Noblesse :

Un rang à tenir



Les nobles tiennent leur noblesse de leur naissance, et être anobli est tout à fait exceptionnel. Ils considèrent avec raison que leur caste est, avec le clergé (largement noyauté par la noblesse d’ailleurs), un des soutiens les plus sûrs de la société en place. Remettre en question le système nobiliaire, c’est donc dans leur esprit remettre en question l’ordre établi, et la porte ouverte à l’anarchie. Les atteintes que l’on peut faire au système nobiliaire sont nombreuses et invariablement sévèrement punies : manque à l’étiquette, non respect d’un privilège, détérioration d’un bien noble, agression de leur représentants et naturellement agression d’un membre de la noblesse. La justice étant rendue par les nobles ou un représentant de la noblesse, la punition pour de telles transgressions était invariablement la mort...

Les nobles peuvent être très tolérants, mais ils ne sauraient supporter qu’on porte atteinte à leur rang, surtout si les fautifs sont des roturiers !
Djahen a écrit:
Le point d’honneur

Les nobles les moins vétilleux ne se permettent aucune liberté avec leur honneur. Un noble peut se permettre d’être ruiné, libertin, injuste, amoral et même de désobéir au roi ; mais il relèvera toujours un affront à son honneur, -d’une manière ou d’une autre-, ou il sera la risée de ses pairs et mis au ban de sa caste. C’est pourquoi il prendra garde en permanence de sauver la face, quel qu’en soit le prix. Les affronts possibles à un l’honneur d’un noble sont nombreux : insultes, coups bas, cocuage, trahison, ridicule en publique... Le seul moyen pour un noble de laver son honneur bafoué est le sang. Aussi les duels sont ils monnaie courante. Cependant tous ne sont pas capables d’affronter la mort en face : ils se contenteront de vouer une haine mortelle à l’offenseur et se vengeront autrement...

Notons quand même que dans la plupart des cas, l’honneur d’un noble n’est sensible qu’à l’affront fait par un de ses pairs. Un roturier impudent a vite fait d’être corrigé, n’est ce pas...
Djahen a écrit:
L’intrigue, la cour

Le lieu social de la noblesse est la cour, ou se nouent et dénouent intrigues, alliances, amitiés et inimitiés. La cour peut être la cour d’un grand roi, comme celle d’un potentat local ou d’un grand seigneur. La cour se tient souvent dans un grand palais, ou les nobles qui cherchent la faveur de celui qui tient la cour se réunissent. Souvent les nobles courtisans sont logés sur place ; il en résulte un incroyable pêle-mêle d’intrigues, de complots et des réputations se font et se défont au gré de la faveur de la cour, ainsi que des modes passagères, souvent fixées d’après la personne courtisée. Pas mal de querelles éclatent aussi, qui se terminent souvent dans le sang. Vivre à la cour est ruineux, mais indispensable pour se forger une réputation. La plupart des nobles sont des courtisans accomplis, surtout les jeunes, plus rapides à se plier à la mode...
Djahen a écrit:
Le standing

C’est la directe conséquence de la manière dont un noble tient son rang. Plus un noble est titré, plus il devra montrer sa puissance ; en entretenant une cour, en donnant des réceptions, en faisant des folies, en dépensant sans compter, et surtout, surtout, en étant généreux avec ceux qui le flattent. Le résultat pour la plupart des nobles, c’est un endettement incroyable, leur fortune à la merci des banquiers ! Mais quand il s’agit de paraître aux yeux du monde, l’argent ne compte que si peu ! Et tout, dans la vie de cour, n’est il pas qu’une question de façade ? Plus on a l’air riche, plus on sera courtisé, et donc plus on sera influent...
Djahen a écrit:
L’influence

L’influence d’un noble est reflétée par son influence à la cour, et par la nature de cette cour. Ainsi un noble d’influence locale sera influent à la cour de Mr le Comte, potentat local, mais aura une influence nulle à la cour royale. Alors que Mr le Comte, lui, aura ses entrées à la cour royale... L’influence est aussi fonction du titre de noblesse détenu, de l’importance des terres et de l’armée du noble. Mais un vieux noble très puissant qui ne vient jamais à la cour royale sera considéré avec amusement (en privé) quand il viendra présenter une requête au roi, tandis qu’un oiseau de cour aura l’oreille des grands même s’il n’est que Baron.
Djahen a écrit:
Les subordonnés

Les nobles ont à leur service un grand nombre de subordonnés : majordomes, domestiques, cuisiniers, comptables, valets, bonnes, hommes d’armes, intendants, écuyers, pages, etc... Plus la noblesse est haute, plus l’effort sera fait pour avoir un train domestique important. Hélas tout ce petit monde coûte cher à entretenir, car il faut loger, nourrir, blanchir et fournir des livrées (pour les maisons les plus renommées) à tout ce beau monde. Et il est infamant de passer pour un rapiat...

La domesticité d’une maison noble lui est généralement dévouée, car cette vocation est familiale et c’est souvent depuis plusieurs générations qu’une famille est dédiée à son service. Cependant tout ce monde là est composé avant tout de gens du peuple, très bavards, et source d’information infinie pour qui sait les exploiter. D’ailleurs la noblesse, même dans ses entretiens les plus secrets, fait mine d’ignorer jusqu’à la présence de son personnel, qui a ainsi accès à des informations de première main.
Djahen a écrit:
Le vulgum pecus

Comment les nobles traitent-ils avec les gens du peuple, et a plus forte raison, les personnages joueurs roturiers ?

Cela dépend en grande partie de l’orgueil du noble concerné. Les plus orgueilleux ne voudront pas avoir affaire avec des roturiers en dehors de leur domesticité, et laisseront a leurs subordonnés le bon soin de traiter avec eux. Si on a l’audace de s’adresser directement à eux d’une manière ou d’une autre, référerez vous aux chapitres « point d’honneur » et « un rang à tenir ». Notons que si orgueilleux qu’il soit, il tient à la vie, et s’il est obligé de s’adresser lui même à des roturiers il le fera... avec des pincettes bien sur.

Les nobles moins regardants quant à ces questions sont tout à fait capables de cordialité avec des gens du peuple Ils exigeront tout de même un minimum de respect des protocoles et de la politesse. Certains même, particulièrement retors, tiendront à tester les bonnes manières des personnages et gare s’ils manquent à l’étiquette !

Merci aux joueurs qui ont contribué à ces écritures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: [Utile] petit guide du savoir vivre RP   Mar 17 Avr - 22:49

{Melusine} a écrit:
Citation :
Chères joueuses, chers joueurs,

Je me suis dit qu'il serait bon, pour tous les nouveaux joueurs, ou nouveaux arrivants sur le forum, de savoir comment se déroule un bon RP, et quelles en sont les règles essentielles.

Tout d'abord, le style d'écriture :

Toutes les actions entreprises par votre personnage, les descriptions d’un lieu ou autre, seront inscrites en italique.
Exemple : Dans une impasse sombre, le jeune homme se trouva nez à nez avec une belle demoiselle.

Les paroles dites par un personnage sont inscrites en gras. Pensez bien que nous sommes au moyen âge... adoptez donc un langage soutenu voire courant.
Exemple : Mais que faites vous donc ici ?
#Les cris, ou phrases à) forte intensité, doivent si possible être inscrites en majuscules, et la taille doit varier selon l'intensité dudit cri.

Les pensées sont écrites en écriture normale et entre * *. Elles permettent de donner des informations aux RPistes sur un personnage, mais ne sont jamais entendues.
Exemple : *Quelle femme sublime...*


Ensuite, pour rendre les RPs le plus vivant possible :

Décrivez vous lors de votre arrivée dans un lieu (votre habillement, état d’esprit du moment, physique...).

Pensez à décrire ce que vous faites, et ce qui vous entoure (décors, lumières, sons...).

Evitez tout ce qui n’a strictement rien à voir avec le Moyen Âge : supers héros, objets futuristes, à moins que vous acceptiez d’être considérés comme hérétiques.

Surtout pas de style sms, et évitez au maximum les smileys, mieux vaut se décrire que de les utiliser.

Pensez que si votre personnage est un vagabond il ne pourra devenir d’un coup notable pour un RP.

Si vous n’êtes pas sur le lieu du RP, vous ne pouvez qu’envoyer des lettres, ou des messagers pour participer au RP (si c’est essentiel).

Ne répondez pas à un sujet, si vous ne l’avez pas lu entièrement (et tous les posts qui suivent), au risque de déranger les RPistes déjà participants.

Et, très important, ne dirigez pas les autres personnages, et ne les faites pas parler, sans leur accord. Vous ne pouvez pas lire dans la tête des gens quand même...

Voilà, j’espère que tout cela sera utile à certains. Si vous avez autre chose à ajouter, n’hésitez pas Wink


Citation :
DIFFERENCIATION RP/HRP

Bonjour! Comme vous le savez, vous vous êtes inscrit dans un jeu de rôle. Qui dit jeu de rôle dit beaucoup de RP (Roleplay).

Wiki a écrit:
L'interprétation du rôle est le fait, dans un jeu de rôle, de parler et faire des mimiques comme si l'on était soi-même le personnage (voir la notion de mimesis). On utilise fréquemment l'anglicisme roleplay. Le concept se rapproche de celui de jeu d'acteur dans les arts dramatiques, on utilise d'ailleurs aussi l'expression jeu théâtral.
On associe fréquemment l'interprétation du rôle à l'identification au personnage. L'identification facilite l'interprétation, et l'interprétation permet aux autres joueurs de mieux rentrer dans l'imaginaire du jeu, toutefois, on pourrait envisager une « interprétation poussée tout en restant distant ». Mais la première étape de l'interprétation consiste à passer de phrases du type « mon personnage fait… » à « je fais… », et à formuler directement les phrases prononcées par le personnage plutôt que de dire « mon personnage dit que… ».

Ce à quoi il faut bien faire attention, c’est à bien prendre en compte que le personnage ou la situation RP, n’aura rien à voir avec la situation HRP


Exemples

    - Mon personnage rencontre des gens en taverne

      => Moi, HRP j’aurai la possibilité de voir la fiche du personnage que le mien rencontre. De connaître son histoire, son nom, s‘il est brigand ou noble.

      => RP Notre personnage n‘aura aucun moyen de savoir qui est cet autre personnage qu‘il rencontre, n‘aura aucune possibilité de connaître sa vie, ce qu‘il a vécu. N’aura aucun moyen de savoir s’il ment sur son nom ou pas, s’il est brigand ou pas. Pourquoi? Parce que quand vous rencontrez quelque un que vous ne connaissez pas IRL, est-ce que vous savez déjà comment il s‘appelle avant même qu‘il se soit présenté? Est-ce que vous savez ce qu‘il a vécu avant de vous rencontrer? Nan, bah là c‘est la même chose pour votre personnage 😉


    - Mon personnage rencontre un brigand lors d’un voyage. Il se fait mettre à sec, se retrouve dans le fossé.

      => Moi, HRP j’aurai, via les évènements de mon personnage, le nom du personnage ayant brigandé le mien.

      => RP Notre personnage n’aura pas à savoir le nom. Pourquoi? Parce que quand un voleur vous vole quelque chose IRL, est-ce qu’il aurait l’idiotie de vous donner son nom et sa fiche au complet? Nan. En RP c’est la même chose. Un brigand, sauf idiot, ne donnera pas son nom à votre personnage.(logique^^)


    - Mon personnage se fait brimer, se fait insulter gentiment ou remettre en place constamment.

      => RP Notre personnage le prend mal, chose normale.

      => Moi, HRP Je ne dois pas mal le prendre. Tout ce qui est dit à l‘encontre de mon personnage ne l‘est pas dit à mon encontre (sauf vraiment si c‘est flagrant, auquel cas les censeurs interviennent) De même tout ce qui est fait à mon personnage ne doit pas m‘atteindre.


    - Mon personnage rencontre une jolie dame ou un joli sieur.

      => RP Notre personnage aura le cœur battant, petit à petit des sentiments vont naître, plus si affinité, qui sait, pourquoi pas un mariage! Les deux personnages seront amoureux etc…

      => Moi, HRP Je n‘aurai jamais le moyen de savoir réellement qui se cache derrière un personnage. Etant dans un jeu de rôle, jamais il ne faut se prendre au jeu des sentiments, mêlant allègrement RP et HRP. Qui sait, peut-être que le joueur derrière cette tendre dame qu‘a rencontré votre personnage est une armoire à glace pleine de poil, à la barbe de 15 jours et avec un « à maman » tatoué sur le bras. Ou que ce joli sieur sur lequel votre donzelle a craqué n‘est autre qu‘une charmante femme qui rêvait de se défier.


Ce ne sont que quelques exemples parmis tant d’autre. Mais c’est la base du RP. Apprendre à bien faire la différence RP/HRP est primordiale. Votre personnage n’est pas vous. Vous n’êtes pas lui. Vous avez votre vie IRL, il a sa vie dans les RR. Ce qui arrive à votre personnage ne doit pas vous atteindre, car ce qui lui arrive à lui ne vous arrive pas à vous.

Voilà Very Happy


Citation :
Bonjour bonjour !!!

Forum ? Késako ?

Petit dictionnaire :

Topic => Sujet
Post => Le message que vous postez (logique^^)
RP => Role play (ce que vous devez appliquez des que vous etes sur le forum comme en taverne)
HRP => Hors Role Play => Vous (chose a bannir sur le forum^^)
IRL => In Real Life, la vraie vie (idem)
PJ => Personnage joueur (et sur le forum et IG)
PNJ => Personnage non joueur (uniquement présent sur le forum, mais qui reste un personnage a part entière.)
IG => In game
MP / PM => Message Privé (pour dialoguer avec un autre personnage ou joueur en toute discrétion, ou s’arranger avec un censeur)

Sur le forum on fait du RP !!

Qu’est-ce que le RP ? Voir les posts ci dessus.

N’oubliez pas qu’il faut toujours faire la différence RP/HRP ! C’est primordial. Si un personnage n’aime pas le votre, le joueur derrière peut néanmoins grandement l’apprécier par exemple.
N’oubliez pas de rester cohérents. Un personnage ne lit pas les pensées. Il n’est pas non plus superman. Il faut savoir rester raisonnable.

Sachez aussi que tout topic balisé RP attend un minimum de RP justement. Que ce soit la loterie ou le bureau du tribun ! Cela n’en sera que mieux ! Et on aurait moins l’impression que c’est le joueur qui vient jouer ou demander un filleul. Dans tous Topic RP c’est bien le personnage qui agit. Donc il faut au moins savoir d’où il vient, ce qu’il pense… On ne tombe pas du ciel et on a toujours quelque chose a penser, bien ou mal ! ^^

Appliquez le a la loterie pour commencer ou dans les topics de jeu!! Petit entrainement comme ca^^


Et surtout, bannissez à tout jamais tout ce qui a rapport au HRP ! Sauf pour JNCP qui est uniquement HRP.


Pour parler HRP, il y a les flood, en particulier les heures et pensées ou les jeux de mots par exemple.

Voilà un complément à ce qui précède. Si vous avez le temps vous pouvez lire et relire... on est jamais trop curieux.

Bon jeu à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Utile] petit guide du savoir vivre RP   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Utile] petit guide du savoir vivre RP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le BONJOUR du savoir vivre
» Le savoir-vivre germanique
» Mayday !!! Identification !
» Fabrication d'un treuil
» Petit guide pour exploser son forfait mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les RR et autres liens. :: Votre 1ère catégorie :: Jeux de rol:Les RR-
Sauter vers: