AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Homélie pour Valbonna:

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Homélie pour Valbonna:   Ven 17 Fév - 17:22


"La Prehistoria. Capítulo II - « El Trabajo »"

Citation :
Le temps faisant son travail, les hommes et les femmes devinrent de plus en plus nombreux, maintenant leur amour pour Dieu et rejetant dans l’ombre La Créature Sans Nom. Celle-ci nourrissait chaque jour un peu plus son amertume et sa colère envers ce peuple tant aimé de Dieu qui lui avait pris sa place de reine de la Création. Les hommes et les femmes vivaient insouciants alors que dans l’ombre, leur ennemi préparait sa vengeance.

Dieu avait ordonné aux hommes et aux femmes de travailler pour assurer leur subsistance. Ce dur labeur les éloignait ainsi de l’acédie. Et les hommes et les femmes savaient être inventifs, car Dieu les avait conçus ainsi. Ils récoltaient ce qu’Il avait placé pour eux dans la nature. Ils se mirent à contrôler ces ressources afin d’assurer leur subsistance et leur vie n’en fut que meilleure.

Parfois, Dieu contribuait à cet âge de bonheur en donnant à ceux qui savaient aimer le monde de la nourriture, qu’ils n’avaient alors pas à produire. Parfois également, ils les encourageait en les rendant temporairement plus forts, plus intelligents ou plus charismatique. Et le dimanche, avant le repas, ils se réunissaient au milieu de leurs habitats, autour de la tombe d’Oane, pour prier ensemble Celui qui les aimait tant. En effet, ils n’avaient pas encore de clercs, car n’en avaient pas encore l’utilité, étant en communion directe avec Dieu.


Posteriormente hizo una pausa para que la comunidad presente tomara para sí el texto leído. Eduardo dejó el libro abierto por si se le olvidaba alguna cosa, tenía miedo de quedar mal ante los visitantes extranjeros.

- Queridos hermanos, dijo el novicio aclarando su voz.
En esta mañana en que Dios se hace presente para derramar su bendición sobre nosotros, me dirijo a ustedes con la intención de dirigir unas breves palabras. Pero primero, quiero agradecer a todos que hayan venido. Mis hermanos cistercienses españoles, al igual que yo, queremos hacerles llegar nuestra gratitud por su acompañamiento.

Hizo una pausa y comenzó a dar un mensaje basado en el pasaje leído del Libro de las Virtudes
- El texto que hemos leído nos habla del trabajo. Este no es un tema ajeno a nuestra realidad, hermanos. El vivir en una Abadía requiere sacrificio, algunos se preguntaran: "¿Servir a Dios no es acaso una bendición?". Pues, no me refiero a eso, hermanos. Cuando digo sacrificio, es porque nuestra comunidad, afuera de las paredes de la Abadía, está totalmente cambiada pues prefieren seguir a la Criatura sin nombre que el camino de Aristóteles y Christos, nuestros Profetas.
Pertenecer a una orden religiosa no es un castigo, es una bendición del Todopoderoso. Los que aquí nos reunimos, nos esforzamos cada día por cultivar la amistad, la generosidad, el servicio. Cada quien aporta su grano de arena, colabora por el levantamiento de esta obra que en sus días fue comenzada por Fray Tanys, y que por la gran Misericordia no podrá decaer. Somos un cuerpo, hermanos. Todos deben colaborar para que esta Obra funcione, todos debemos (me incluyo) poner nuestro mayor esfuerzo por el levantamiento del mensaje aristotélico en estas tierras españolas. ¿Que no estamos acostumbrados a la vida monástica? Recuerden que estamos llamados a vivir en la caridad, la humildad, y no podemos poner excusas materialistas, nuestros sentidos debe apuntar a uno solo, al Dios que nos ha dado la vida, que nos ha creado a nosotros y a todo lo que vemos a nuestro alrededor.


El novicio regresó al asiento que le correspondía mientras la comunidad presente meditaba dentro de sí el mensaje presentado.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Homélie pour Valbonna:   Sam 18 Fév - 2:28


"La Prehistoire. Chapitre II - « Le Travail »"

Citation :
Le temps faisant son travail, les hommes et les femmes devinrent de plus en plus nombreux, maintenant leur amour pour Dieu et rejetant dans l’ombre La Créature Sans Nom. Celle-ci nourrissait chaque jour un peu plus son amertume et sa colère envers ce peuple tant aimé de Dieu qui lui avait pris sa place de reine de la Création. Les hommes et les femmes vivaient insouciants alors que dans l’ombre, leur ennemi préparait sa vengeance.

Dieu avait ordonné aux hommes et aux femmes de travailler pour assurer leur subsistance. Ce dur labeur les éloignait ainsi de l’acédie. Et les hommes et les femmes savaient être inventifs, car Dieu les avait conçus ainsi. Ils récoltaient ce qu’Il avait placé pour eux dans la nature. Ils se mirent à contrôler ces ressources afin d’assurer leur subsistance et leur vie n’en fut que meilleure.

Parfois, Dieu contribuait à cet âge de bonheur en donnant à ceux qui savaient aimer le monde de la nourriture, qu’ils n’avaient alors pas à produire. Parfois également, ils les encourageait en les rendant temporairement plus forts, plus intelligents ou plus charismatique. Et le dimanche, avant le repas, ils se réunissaient au milieu de leurs habitats, autour de la tombe d’Oane, pour prier ensemble Celui qui les aimait tant. En effet, ils n’avaient pas encore de clercs, car n’en avaient pas encore l’utilité, étant en communion directe avec Dieu.


[i]Âpres il fit une pause pour que la communauté présente médite sur le texte qu'il venait de lire.
Il laissa le livre ouvert,en cas ou ,il aurais oubliée quelque chose en tenant compte qu'il y avait des frères étrangers.

- Mes chers frères et sœurs,dit le novice d'une voix claire.
Dans cette matinée,ou Dieu se fait présent pour verser sa bénédiction sur nous.
Je m'adresse a vous avec l’intention de vous adresser ces quelques mots.
Avant tout,je voudrais vous remercier a vous tous d’être venu.
Mes frères Cisterciens espagnols ainsi que moi même,on souhaite vous exprimer notre gratitude
de nous avoir accompagnée


Il fit une pause et commença a exprimer son message,base sur le passage qu'il venait de lire
du Livre des Vertus.

- [b]
Le texte que nous venons de lire,nous parle du travail.
Il ne s'agit pas d'un sujet éloigné de notre réalité,mes frères.
Vivre dans une Abbey,demande du sacrifice.
Certains se demanderont: "Servir a Dieu,n'est pas une bénédiction? "
Et bien,non,il ne s'agit pas de cela mes frères.
Quand je parle de sacrifice,c'est en pensant a notre communauté.
En dehors des murs de l'Abbey,la réalité a laquelle nous sommes soumis
risque de nous faire tomber sous l'emprise de la Créature sans nom,
au lieu de suivre le chemin trace par Aristote et Christos,nos prophètes.

Faire partie d'un Ordre Religieux,n'est pas un châtiment.
C'est une bénédiction du Tout Puisant.
Nous ici,réunis,nous avons fait et continuons a faire tous nos efforts,
chaque jour pour cultiver l’amitié,la générosité et le don du service.
Chacun apporte son grain de sable.
En reconstruisant cette œuvre qui dans son temps,fut commence par Fray Tannys.
Et qui pour la grande Miséricorde,elle ne déclineras pas.
Nous sommes qu'un ,mes frères.
On doit tous faire de la sorte que cette œuvre fonctionne,et je m'inclue.
Mettre tout notre effort pour rependre le message d'Aristote dans notre terre espagnole.
Qu'on s'habitue a la vie monastique?
Rappelais Vous qu'on est appelées a vivre dans la charité,l’humilité.
Nous ne pouvons pas donner des excuses matérialistes.
Nos sens,doit se diriger vers un seul but.
Vers Dieu,qui nous a donne la vie,qui nous a crée,nous tous.
Et tout se que nous voyons autour de nous.


Le novice,retourna vers la chaise qui lui était destinée.
Pendant que la communauté présente méditais,le message qui venait d’être transmis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Admin
Admin


Messages : 658
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Re: Homélie pour Valbonna:   Lun 27 Fév - 9:18

Hsmeduardo a écrit:
Eduardo con una gran sonrisa en su rostro y cerrando un poco los ojos, oró en voz alta pues su fe crecía cada vez más. Junto a sus hermanos aristotélicos, cistercienses o no, decía el novicio
- Creo en Dios, el Altísimo Todopoderoso,
Creador del Cielo y de la Tierra,
de los Infiernos y del Paraíso,
Juez de nuestra alma en la hora de la muerte.

Y en Aristóteles, su profeta,
El hijo de Nicómaco y Faestis,
enviado para enseñar la sabiduría
y las leyes divinas del Universo a los hombres perdidos.

Creo también en Christos,
Nacido de María y Giosep.
Dedicó su vida para mostrarnos el camino del Paraíso.
Por ello después de haber sufrido con Ponce,
Murió como mártir para salvarnos.
Alcanzó el Sol donde lo esperaba Aristóteles a la derecha del Altísimo.

Creo en la Acción Divina,
En la Santa Iglesia Aristotélica Romana, Única e Indivisible;
En la comunión de los Santos;
En el perdón de los pecados
Y en la Vida Eterna.


- AMÉN, dijo para finalizar, pero esta vez sintiendo en su corazón esa bella palabra que tenía un significado muy grande.

Luego de unos segundos de silencio, y siguiendo las indicaciones de la Madre Eloin, se acercó a ella el Novicio Eduardo junto a sus demás hermanos que serían entronizados como Monjes ese día.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://apuntesrretc.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homélie pour Valbonna:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homélie pour Valbonna:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» homéopathie pour agnelage
» Homéopathie pour plantes (suite)
» Homéopathie pour plantes
» arthrite sur veau
» Homéopathie pour castration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les RR et autres liens. :: Votre 1ère catégorie :: Jeux de rol:Les RR-
Sauter vers: